Tunisie : Le prix des carburants ne devrait pas augmenter
#Actualite #AnalyseEconomique #Decideurs #Economie #Politique #TUNISIE
Denys Bédarride
mercredi 20 mars 2019 Dernière mise à jour le Mercredi 20 Mars 2019 à 08:23

Le ministre de l’Industrie, Slim Feriani, a déclaré que le gouvernement n’envisageait pas d’augmenter le prix des carburants et que le budget alloué aux subventions énergétiques serait en légère hausse en 2019.


En marge d’un séminaire sur le thème du « coût de l’énergie pour les entreprises », organisé mardi 5 mars 2019 par l’Union tunisienne de l’industrie, du commerce et de l’artisanat (UTICA) en coopération avec la Fondation Konrad Adenauer, le ministre de l’Industrie et des Petites et Moyennes entreprises, Slim Feriani, a déclaré selon la presse tunisienne (Huffpostmaghreb notamment) que le gouvernement n’envisageait pas de hausse du prix des carburants. 

Il a ainsi démenti une rumeur selon laquelle le prix à la pompe allait être ajusté à la hausse prochainement. Pour rappel, le déficit énergétique de la Tunisie représente une part élevée du déficit commercial (32,4% en 2018), et pèse sur les finances publiques tunisiennes, en raison des subventions énergétiques accordées par le gouvernement pour compenser l’écart entre le coût des hydrocarbures importés et le prix à la pompe.

Le montant des subventions allouées au secteur de l’énergie s’élevait à 2,7 Mds TND sur l’année 2018. Un mécanisme d’ajustement automatique des prix des hydrocarbures a été instauré (Loi de Finances 2016), afin de faire évoluer les prix à la pompe vers le prix d’équilibre, et de supprimer à terme les subventions aux hydrocarbures. Ainsi, le gouvernement a augmenté le prix des carburants quatre fois entre janvier et septembre 2018. Par la suite, l’automaticité du mécanisme a été supprimée (les hausses décidées par le gouvernement devenant discrétionnaires). 

Le budget alloué aux subventions énergétiques est censé baisser fortement en 2019 (-22% à 2,1 Mds TND selon la Loi de Finances 2019). C’est nécessaire selon le FMI pour atteindre l’objectif fixé en termes de déficit public (-3,9% du PIB). Cependant, Slim Feriani a annoncé que le budget alloué aux subventions énergétiques serait en légère hausse en 2019 à 2,8 Mds TND. Il a confirmé ces informations lors d’une intervention à la radio Shems FM le 5 mars 2019. 

Source Service Economique Ambassade de France en Tunisie 

Réagissez à cet article

Vos commentaires

Rejoignez la discussion

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *