La Tunisie obtient un prêt syndiqué de 356 millions d’€ pour financer le budget de l’Etat
#Actualite #AnalyseEconomique #Decideurs #Economie #Entreprises #Institutions #Politique #VieDesEntreprises #TUNISIE
Denys Bédarride
vendredi 5 avril 2019 Dernière mise à jour le Vendredi 5 Avril 2019 à 07:11

Une convention de prêt syndiqué d’un montant de 356 millions d’€ a été signée entre le ministère des finances tunisien et 12 banques tunisiennes mardi 26 mars 2019, afin de contribuer au financement du budget de l’Etat.

 

Le 26 mars 2019, le ministère des finances et douze banques tunisiennes ont signé un accord de prêt syndiqué d’un montant de 356 millions d’€ (environ 1,2 milliard TND). La cérémonie a été présidée par le ministre des Finances, Ridha Chalghoum, et le gouverneur de la banque centrale de Tunisie (BCT), Marouane El Abassi. Ridha Chalghoum a indiqué que ce prêt était destiné à mobiliser des ressources pour le budget de l’Etat, dans le cadre de la Loi de Finances 2019 (LF 2019). 

Les contributions par banque sont réparties comme suit : Banque Internationale Arabe de Tunisie (BIAT) pour 150 millions d’€, Union Internationale de Banques (UIB) pour 50 millions d’€, Banque Nationale Agricole (BNA) pour 30 millions d’€, Banque de l’Habitat (BH) pour 30 millions d’€, Attijari Bank pour 25 millions d’€, Société Tunisienne de Banque (STB) pour 20 millions d’€, Amen Bank pour 20 millions d’€, Arab Tunisian Bank (ATB) pour 15 millions d’€, Banque de Tunisie pour 7 millions d’€, North Africa International Bank (NAIB) pour 5 millions d’€, Tunis International Bank (TIB) pour 3 millions d’€ et la Banque de Tunisie et des Emirats (BTE) à hauteur de 1 million d’€. 

La maturité du prêt est de trois ans et le taux d’intérêt appliqué est de 2,5% (cas d’un remboursement au terme des trois ans) ou de 2,25% (cas d’un remboursement annuel). A noter que ce type de financement du budget a été utilisé la première fois en juillet 2017. Il s’agissait alors d’un prêt de 250 millions d’€ EUR octroyé par 13 banques. 

Pour rappel, le besoin de financement de la Tunisie est particulièrement élevé. Il s’élèverait à près de 10,1 milliards TND en 2019. C’est d’autant plus le cas que la Tunisie connaît un durcissement des conditions de financement sur les marchés internationaux. En octobre 2018, elle est parvenue à lever près de 500 millions d’€ d’un emprunt obligataire d’une maturité de 5 ans à un taux d’intérêt de 6,75%, soit des taux largement supérieurs à ceux du prêt syndiqué signé cette semaine.

Source : Service Economique Régional Tunisie / Libye – Ambassade de France en Tunisie

 

Réagissez à cet article

Vos commentaires

Rejoignez la discussion

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *