La Tunisie va faciliter les investissements des entreprises chinoises
#Actualite #AnalyseEconomique #Decideurs #Economie #Entreprises #Institutions #VieDesEntreprises #TUNISIE
Denys Bédarride
mardi 23 avril 2019 Dernière mise à jour le Mardi 23 Avril 2019 à 07:34

Lors de la 8ème édition du Forum des affaires sino-arabe qui s’est tenue à Tunis les 2 et 3 avril 2019, les autorités chinoises et tunisiennes se sont montrées favorables à un renforcement de la coopération bilatérale.


La 8ème édition du Forum des affaires sino-arabe s’est tenue à Tunis les 2 et 3 avril 2019, sous le haut patronage du Chef du gouvernement Youssef Chahed. Celui-ci a rappelé qu’un projet de loi (« loi transversale ») avait été soumis à l’Assemblée des Représentants du Peuple, qui facilitera les investissements des entreprises chinoises en Tunisie.

Il a invité les hommes d’affaires présents au Forum à mettre en place en Tunisie des partenariats public-privé (PPP). Le président de l’organisation syndicale UTICA (Union Tunisienne de l’industrie, du commerce et de l’artisanat), Samir Majoul, a déclaré que la Chine peut être un partenaire de choix pour l’élaboration et la mise en œuvre des projets qu’envisage la Tunisie dans les secteurs portuaire, des réseaux routier et ferroviaire, des énergies renouvelables et de la numérisation.

Il a suggéré qu’une ligne de financement chinoise soit créée au profit des entreprises tunisiennes, pour acquérir à des taux avantageux des équipements chinois utilisant des technologies de pointe. Le ministre du MDICI (ministère du développement, de l’investissement et de la coopération internationale), Zied Ladhari, s’est dit favorable à un rééquilibrage des échanges commerciaux entre la Chine et la Tunisie. Pour rappel, 98% des échanges commerciaux bilatéraux en 2018 étaient des importations tunisiennes.

Le déficit commercial bilatéral était de loin le plus élevé de la Tunisie en 2018, à -5,4 milliards TND. Les produits tunisiens identifiés comme pouvant pénétrer le marché chinois seraient l’huile d’olive, les dattes, les câbles électriques et les pièces automobiles.

Zied Ladhari a rappelé également que les investissements chinois en Tunisie demeurent faibles (les flux d’IDE chinois s’élevant à seulement 3 millions TND en 2018), en dépit de l’adhésion de la Tunisie à l’initiative chinoise « une ceinture, une route » (Belt and Road Initiative-BRI) le 11 juillet 2018. Actuellement, seules 11 sociétés chinoises seraient implantées en Tunisie selon Zied Ladhari.

Côté chinois, environ 200 hommes d’affaires et représentants de 50 entreprises étaient présents. L a présidente du Conseil Chinois pour le développement du commerce international, Mme Gao Yan, a déclaré que « la Tunisie est considérée comme une passerelle vers l’Afrique du Nord et l’Europe, et les perspectives de la coopération bilatérale sont très prometteuses ».

Elle a proposé de renforcer la coopération en vue de développer l’infrastructure de base en Tunisie, en citant le programme de la Tunisie relatif à la construction des ports et des chemins de fer. En outre, elle pense qu’il convient de booster les exportations tunisiennes vers la Chine et de renforcer la coopération dans le domaine du tourisme.

Enfin, la vice-présidente du Conseil économique tuniso-chinois, Dhouha Mizouni Chtourou, a indiqué que la Tunisie aura l’occasion de participer à trois événements économiques internationaux organisés par la Chine : le salon sino-africain (24 juin 2019), la foire sino-arabe (septembre 2019) et le salon international chinois de l’importation (du 5 au 10 novembre 2019).

Source : Service Economique Régional Tunisie / Libye – Ambassade de France en Tunisie

Réagissez à cet article

Vos commentaires

Rejoignez la discussion

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.