Tunisie : Les salaires privés vont augmenter de 6,5%
#Actualite #Decideurs #Economie #Emploi #EmploiFormation #Entreprises #Politique #TUNISIE
Denys Bédarride
mardi 7 mai 2019 Dernière mise à jour le Mardi 7 Mai 2019 à 15:01

Le premier ministre tunisien, Youssef Chahed, a décidé d’augmenter les salaires minimums et les pensions de retraites du secteur privé de +6,5% à partir de mai 2019.

Selon un communiqué de la Présidence du gouvernement tunisien publié mercredi 1er mai 2019, le chef du gouvernement, Youssef Chahed, a décidé d’augmenter de +6,5% le salaire minimum interprofessionnel garanti (SMIG) dans le secteur industriel, le salaire minimum agricole garanti (SMAG), le salaire des travailleurs de chantiers, ainsi que les pensions des retraités du secteur privé relevant de la caisse nationale de sécurité sociale (CNSS).

Cette hausse est effective à compter du mois de mai 2019. Cette décision intervient un mois après l’adoption du projet de loi réformant les régimes de retraite, qui comprend notamment une hausse de +3% des contributions au titre des régimes de retraite. En outre, la hausse des salaires minimums a lieu dans un contexte inflationniste (+7,1% en mars 2019 en glissement annuel) qui engendre une baisse du pouvoir d’achat des ménages.

Il est précisé dans le communiqué que le nouveau SMIG s’établira désormais à 403,104 TND. Pour rappel, le SMIG avait été augmenté en mai 2018 de +6,3% (régime de 48 heures) et de +6% (régime de 40 heures). Par ailleurs, le secrétaire général de l’Union Générale Tunisienne du Travail (UGTT), Noureddine Taboubi, a annoncé lors de son discours à l’occasion de la fête internationale du travail mercredi 1er mai, que l’UGTT entamera à partir de juillet prochain de nouvelles négociations sociales au titre de l’année 2020.

Source : Service Économique Régional Tunisie-Libye // Economic Service Tunisia-Libya

Ambassade de France en Tunisie // French Embassy in Tunisia

Réagissez à cet article

Vos commentaires

Rejoignez la discussion

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.