L’usine de Bombardier fermée au Maroc
#Actualite #AideAuxEntreprises #BuzzNews #Decideurs #Economie #Emploi #EnDirectDe #Entreprises #Politique #VieDesEntreprises #MAROC
Rédaction Ecomnews Med
vendredi 10 mai 2019 Dernière mise à jour le Vendredi 10 Mai 2019 à 08:35

Bombardier change de fusil d’épaule ! La société montréalaise a annoncé le 2 mai dernier vouloir consolider tous ses actifs aéronautiques dans une seule et même entité, nommée « Bombardier Aviation ». Cette décision stratégique entraînera la fermeture de l’usine d’aérostructure à Casablanca, dont l’activité a été établie en co-localisation avec celle de Belfast qui sera également fermée. Le point avec Ecomnews Med.

Pour des raisons stratégiques, le constructeur aéronautique canadien Bombardier a récemment fait savoir son intention de céder ses activités d’aérostructures au Maroc malgré les résultats financiers affichés pour le premier trimestre de l’année. 

En effet, le géant canadien envisage la formation de « Bombardier Aviation », une structure simplifiée et pleinement intégrée qui regroupera en son sein ses divisions d’avions d’affaires et d’avions commerciaux. Cette formation stratégique va pousser le leader mondial sur le marché des avions d’affaires à se libérer de ses usines de Belfast (Irlande du Nord) et de Casablanca (Maroc).

Ainsi, la société mettra en vente « l’ensemble de ses opérations d’aérostructures » dans les deux pays, selon la BBC. Et même si un plan de collaboration sera mis en place « avec les employés et les syndicats au cours de toute période de transition future », poursuit le média britannique, cette décision est un coup dur pour le Royaume, alors que la société annonçait début 2019 le lancement des travaux d’extension pour son usine de Casablanca et ses 400 employés.

Bombardier ne quittera pas « totalement » le Maroc

A en croire les propos du ministre de l’Industrie, de l’investissement, du commerce et de l’économie numérique, Moulay Hafid Elalamy, qui s’est exprimé à ce sujet, le lundi 7 mai, « le constructeur aéronautique canadien ne quittera pas le Maroc, mais il sous-traitera ses activités ». Ainsi, toutes les pièces de Bombardier continueront d’être fabriquées dans l’usine de Bombardier au Maroc, selon M. Elalamy, lors d’une conférence de presse spéciale « Bombardier ». Le Maroc a besoin d’améliorer son offre dans l’aéronautique et le spatial pour renforcer son attractivité et sa compétitivité. Ce sont aujourd’hui deux secteurs stratégiques pour le développement du royaume, après avoir brillamment lancé son secteur automobile.

Réagissez à cet article

Vos commentaires

Rejoignez la discussion

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.