Tunisie : La commission des finances refuse de recourir à un emprunt obligataire de 800 millions USD
#TUNISIE
Denys Bédarride
mardi 21 mai 2019 Dernière mise à jour le Mardi 21 Mai 2019 à 08:20

Le 2 mai 2019, le parlement tunisien a rejeté le projet d’émission d’un emprunt obligataire jusqu’à 800 millions USD sur les marchés internationaux, présenté par le ministre des finances tunisien Ridha Chalghoum.

Le 24 avril 2019, le ministère des finances a envoyé une correspondance à l’Assemblée des Représentants du Peuple (ARP) mentionnant qu’il envisageait de recourir à un emprunt obligataire.

In fine, lors d’une séance d’audition du ministre des Finances, M. Chalghoum le 2 mai 2019, la commission des finances de l’ARP a rejeté ce projet, qui consistait en l’émission d’un emprunt obligataire jusqu’à 800 millions USD sur les marchés internationaux.

Pour rappel, la dernière levée de fonds de ce type remonte à octobre 2018. L’Etat tunisien avait alors émis un emprunt obligataire de près de 500 millions d’ EUR contre un objectif d’un milliard d’euros évoqué initialement, d’une maturité de 5 ans et pour un taux d’intérêt de 6,75%.

De nombreux observateurs avaient relevé le durcissement des conditions de financement. Ainsi, à titre comparatif, l’Etat tunisien avait émis le 17 février 2017, un emprunt obligataire d’un montant de 850 millions d’ EUR, d’une maturité de 7 ans, et pour un taux d’intérêt de 5,625 %.

Source : Service Économique Régional Tunisie-Libye // Economic Service Tunisia-Libya
Ambassade de France en Tunisie // French Embassy in Tunisia

Réagissez à cet article

Vos commentaires

Rejoignez la discussion

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *