Maroc : Lancement d’une nouvelle base aérienne à Laâyoune
#Actualite #AvisDExperts #BuzzNews #Collectivites #Decideurs #Economie #Emploi #EnDirectDe #Entreprises #Politique #VieDesEntreprises #MAROC
Rédaction Ecomnews Med
vendredi 31 mai 2019 Dernière mise à jour le Vendredi 31 Mai 2019 à 10:05

A compter du 11 juin prochain, une nouvelle base aérienne située dans la ville de Laâyoune permettra de relier cette ville du sud à plusieurs villes marocaines, ainsi qu’aux Îles Canaries. La nouvelle base aérienne de Laâyoune demeure une opportunité de développement pour la région, de par le renforcement de l’offre de Royal Air Maroc en lui permettant de devenir un hub aéroportuaire de renom, malgré un emplacement douteux au regard du contexte socio-politique.

Suite à un partenariat entre la compagnie aérienne Royail Air Maroc et le Conseil de la région de Laâyoune-Sakia El Hamra, la nouvelle base aérienne permettra aux voyageurs de rejoindre les villes d’Agadir, Dakhla, Marrakech, Smara, Guelmin et Las Palmas.

Ces nouvelles lignes renforceront l’offre de la compagnie, reliant Laâyoune à Casablanca avec 14 fréquences par semaine, Agadir et Dakhla avec 4 fréquences par semaine, et à Las Palmas avec 3 fréquences par semaine. Cette offre est proposée à des tarifs fixes et accessibles sur le total des sept routes aériennes opérées sur Laâyoune et des 38 fréquences par semaine.

Hamid Addou, président et directeur général de la compagnie, s’est dit : « Convaincus que le transport aérien domestique est un outil fondamental au service du désenclavement des territoires, nous multiplions les efforts avec nos partenaires pour contribuer efficacement au développement économique et social des régions ».

Ce projet, qui a toujours été une revendication prioritaire des habitants de la région, permettra d’alléger le trafic du hub de Casablanca, et contribuera au développement économique et social de la région par le renforcement de leur attractivité économique, la mise en valeur de leur potentiel touristique et la facilitation des déplacements des concitoyens. 

Laâyoune, une zone de tension

La ville de Laâyoune se situe dans le Sahara Occidental, où le Front Polisario, mouvement politique et armé du Sahara Occidental opposé au Maroc depuis 1975, réclame son indépendance vis-à-vis de ce dernier depuis plusieurs décennies maintenant.

Dans ce contexte, l’ONG Human Rights Watch avait vigoureusement dénoncé la politique répressive des autorités marocaines à l’égard des militants sahraouis, peuple du Sahara Occidental.

Les observateurs de Human Rights Watch qui ont pu mener des missions en 2018 à Laâyoune, ont en effet constaté l’intolérance des forces marocaines, même à l’égard des manifestants les plus pacifistes, fréquemment suivis et contrôlés par les agents du Makhzen.

Réagissez à cet article

Vos commentaires

Rejoignez la discussion

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *