Israël - Palestine : Jared Kushner a présenté son plan de paix devant la Commission européenne
#Actualite #Decideurs #EchangesMediterraneens #Economie #Politique #ISRAEL
Rédaction Ecomnews Med
vendredi 7 juin 2019 Dernière mise à jour le Vendredi 7 Juin 2019 à 07:20

Le conseiller et gendre du président américain Donald Trump a été reçu à Bruxelles par la Commission Européenne pour exposer ses idées pour résoudre le conflit israélo-palestinien.

Jared Kushner compte sur le soutien de l’Europe. Le conseiller du président américain a été reçu mardi 4 juin à Bruxelles à la Commission européenne. Lors de cette rencontre, le président de l’instance Jean-Claude Juncker a rappelé l’importance d’un « développement économique de l’ensemble de la région » et ajouté qu’« il doit s’accompagner de progrès politiques viables qui tiennent compte à la fois des aspirations des Palestiniens et des Israéliens », selon la porte-parole de la Commission.

Un plan encore tenu confidentiel

Aucune précision n’a encore été donnée sur ce plan de paix mais certains ont déjà des doutes concernant sa réussite. Selon The Times of Israël, le secrétaire d’État américain Mike Pompeo a déclaré lors d’une rencontre privée la semaine dernière qu’il comprenait « pourquoi les gens pensent qu’il s’agit d’un accord que seuls les Israéliens pourront aimer ».

Ainsi, tout porte à croire que cette solution ne sera pas à « deux États », contrairement à la vision de l’Union européenne et de la diplomatie américaine avant l’arrivée de Donald Trump au pouvoir.

L’Autorité nationale palestinienne rejette déjà ce plan

En effet, l’administration Trump a reconnu en 2017 Jérusalem comme la capitale d’Israël, ce qui a brisé tous les liens entre les États-Unis et la Palestine.

Par ailleurs, dans un entretien diffusé dimanche 2 juin 2019, Jared Kushner a avoué douter de la capacité de la Palestine à se gouverner sans intervention israélienne et a indiqué à ce propos au site d’information Axios : « L’espoir est qu’avec le temps, ils deviennent capables de se gouverner ».

Mahmoud Abbas, le président de l’Autorité nationale palestinienne a d’ores et déjà annoncé que la Palestine rejetterait ce plan et qu’elle ne participera pas au sommet du Bahreïn les 25 et 26 juin. Pour rappel, ce sommet portera sur le volet économique du plan.

Reyane Sané

Réagissez à cet article

Vos commentaires

Rejoignez la discussion

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *