Tunisie : qui est Nabil Karoui, candidat à la présidentielle ?
#Actualite #Decideurs #Economie #Politique #TUNISIE
Rédaction Ecomnews Med
vendredi 7 juin 2019 Dernière mise à jour le Vendredi 7 Juin 2019 à 13:43

Nabil Karoui se porte candidat aux prochaines élections présidentielles tunisiennes et promet « une révolution à travers les urnes ». Portrait.

C’est une annonce qui vient rompre la morosité ambiante de la vie politique tunisienne pendant le Ramadan. Nabil Karoui, le plus célèbre des magnats des médias tunisiens, a annoncé lundi 27 mai sa candidature à la présidentielle de novembre.

De Colgate à Nessma en passant par Canal+

Nabil Karoui est né le 1er août 1963 à Bizerte, au nord de la Tunisie, entre la mer Méditerranée et le grand lac éponyme. C’est dans le sud de la France qu’il exercera ses talents de marketer et de spécialiste de la publicité chez Colgate-Palmolive, avant de rejoindre la multinationale Henkel.

Sa carrière connaîtra un tournant après un passage chez Canal+ qui entamait alors son implantation au Maroc, en Algérie et en Tunisie. Mais c’est en 2002 que Karoui prend une toute autre dimension dans le monde des médias avec la création de Karoui& Karoui World, un groupe créé avec son frère Ghazi, avec des bureaux à Rabat, Alger, Riyad, Nouakchott et Tripoli.

En 2009, Karoui prend personnellement la direction de la célèbre chaîne de télévision Nessma, le « bras médiatique » de son groupe. La ligne éditoriale plutôt « décomplexée » prône également l’union du Maghreb avec des émissions culturelles transnationales comme le télé-crochet Star Academy Maghreb.

Karoui : la politique par les médias

Le premier fait d’arme politique de Karoui remonte à fin 2010, avec les premières manifestations à Sidi Bouzid. Le président Ben Ali avait en effet muselé les médias… sans parvenir à censurer à Nessma TV qui avait diffusé un débat politique sans langue de bois autour de l’actualité chaude du moment. La chaîne deviendra le principal média d’information pendant la Révolution de 2011.

Le 9 octobre 2011, Nessma TV est victime d’une tentative d’incendie criminel à la suite de la diffusion du film Persepolis, un long métrage d’animation qui relate les évènements de l’après-révolution iranienne avec un regard assez critique sur les exactions de la « police islamique ».

Proche du président Béji Caïd Essebsi à qui il avait d’ailleurs offert une tribune pendant la révolution, Karoui est un membre fondateur du parti Nidaa Tounes, qui deviendra la première formation politique du pays après le succès aux législatives de 2014. Karoui quittera la direction de la chaîne Nessma en 2016 sans pour autant s’en éloigner. Il partira également de son parti suite à des désaccords avec Hafedh, le fils de Béji Caïd Essebsi.

Aujourd’hui, le quinquagénaire est crédité de 32% des intentions de vote. Atteindra-t-il le palais de Carthage ? Réponse le 24 novembre 2019.

Réagissez à cet article

Vos commentaires

Rejoignez la discussion

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *