Israël : 423 projets de recherche scientifique israéliens ont reçu des subventions de l’UE en 2018
#Actualite #AideAuxEntreprises #BuzzNews #Decideurs #Economie #Emploi #EnDirectDe #Entreprises #Politique #VieDesEntreprises #ISRAEL
Rédaction Ecomnews Med
mercredi 12 juin 2019 Dernière mise à jour le Mercredi 12 Juin 2019 à 09:24

Depuis son lancement en 2014, le programme Horizon 2020, a financé 1 062 projets israéliens pour un montant de 742 millions d’euros.

1062 projets pour 742 millions d’euros , c’est la bilan du projet Horizon 2020 lancé en 2014. Le programme regroupe les financements de l’Union européenne en matière de recherche et d’innovation. En 2018, il a octroyé des subventions à 423 projets israéliens a indiqué, le 6 juin, l’Autorité israélienne de l’Innovation dans un communiqué de presse.

Au total, le programme a engendré près de 80 milliards d’euros de fonds disponibles sur sept ans, jusqu’en 2020, aux programmes de recherche des pays participants.  Le 4 juin dernier, les entreprises israéliennes sélectionnées ont été récompensées lors d’une cérémonie de remise des prix à Jaffa.

Une coopération de longue date

Depuis 1996, Israël est partenaire des programmes de recherche et d’innovation de l’UE. Selon le communiqué, au fil du temps, le partenariat a appuyé l’excellence universitaire et industrielle du pays, a entraîné à des investissements dans les infrastructures de recherche et a permis une recherche innovante à long-terme.

Le programme a permis aux entreprises et aux chercheurs d’accéder à des partenaires européens, de s’intégrer dans une large infrastructure de recherche européenne ou encore de participer à des projets notamment dans les domaines de la recherche du cerveau, des technologies quantiques.

De nombreux bénéficiaires

L’année dernière, parmi les bénéficiaires du programme figuraient les entreprises suivantes :

-Vectorious Medical Technologies, développe un implant cardiaque sans fil miniature qui surveille la fonction cardiaque, mesure la pression auriculaire gauche et envoie toutes les données directement à l’HMO ou à l’hôpital.

-Triox Nano, basée à Jérusalem, développe une nouvelle plateforme d’administration de médicaments permettant l’injection du principe actif utilisé en chimiothérapie directement dans la tumeur.

-Mellanox et le laboratoire Haifa d’IBM ont également reçu des fonds pour poursuivre un projet commun appelé PlaMOS, qui développe une puissante plate-forme d’intégration permettant de multiplier par huit la vitesse des émetteurs et récepteurs optiques utilisés dans les centres de données.

-Optima Design Automation de Nazareth, développe une plate-forme logicielle pour les fabricants de puces afin d’assurer la sécurité fonctionnelle des puces dans les voitures autonomes.

Léa Christol

Réagissez à cet article

Vos commentaires

Rejoignez la discussion

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *