La Tunisie aura touché 1,6 milliard de $ de la part du FMI
#Actualite #AnalyseEconomique #Decideurs #Economie #Institutions #Politique #TUNISIE
Denys Bédarride
mardi 18 juin 2019 Dernière mise à jour le Mardi 18 Juin 2019 à 07:33

Le Conseil d’administration du FMI valide la cinquième revue du programme économique dont bénéficie la Tunisie et permet ainsi le décaissement d’environ 245 millions de $.

Le Conseil d’administration du Fonds Monétaire International (FMI) a approuvé, le 12 juin 2019, la cinquième revue du programme dont bénéficie la Tunisie, qui prend la forme d’un Mécanisme Elargi de Crédit (MEC).

Cette validation permet le décaissement d’une sixième tranche d’environ 245 millions de USD, ce qui porte le total des décaissements effectués au titre de ce programme, débuté en mai 2016, à près de 1,6 milliard de USD.

Dans son communiqué officiel, le FMI a indiqué que le déroulement du programme depuis la quatrième revue avait donné lieu à des résultats mitigés. En effet, seuls 4 critères de performance quantitatifs sur 6 ont été respectés. En outre, seuls 4 indicateurs structurels sur 9 ont été atteints.

Le 1er directeur général adjoint du FMI M. David Lipton a ajouté que les risques demeuraient « très élevés », du fait des vulnérabilités macroéconomiques persistantes. Le FMI a décidé de valoriser les efforts entrepris par le gouvernement tunisien, qui commenceraient à produire leurs effets. Le FMI met en exergue notamment la hausse des recettes fiscales, l’ajustement à la baisse des subventions énergétiques, le resserrement monétaire et la baisse du volume d’intervention de la Banque centrale de Tunisie sur le marché des changes. Selon le FMI, la priorité du gouvernement tunisien pour 2019 doit être une stabilisation macroéconomique socialement équilibrée.

Pour atteindre cet objectif, le FMI recommande aux autorités tunisiennes plusieurs actions :

– poursuivre la consolidation budgétaire en mettant en place une gestion rigoureuse de la masse salariale et des réformes énergétiques plus ciblées, afin d’atteindre l’objectif de réduction du déficit budgétaire à 3,9% du PIB fin 2019,

– orienter la politique monétaire dans le but de satisfaire l’objectif de stabilité des prix et réduire le volume de refinancement accordé par la Banque Centrale de Tunisie (BCT),

– renforcer la protection sociale, notamment en augmentant les transferts aux ménages à faibles revenus,

– continuer à flexibiliser le taux de change,

– privilégier les réformes structurelles visant à lutter contre la corruption, à améliorer le climat des affaires et à faciliter l’accès aux financements (notamment pour les PME), dans le but de stimuler le secteur privé, principal moteur de la croissance économique du pays selon le FMI.

Enfin, le Conseil d’administration a également approuvé la demande des autorités de rephasage du programme, ce qui inclut une réduction du montant total des décaissements devant être accordé dans le cadre du programme de 2,9 milliards de USD (2,04 million de DTS – droits de tirage spéciaux) à 2,7 milliards de USD (1,95 million de DTS).

Source : Service Economique Régional Tunisie / Libye – Ambassade de France en Tunisie

Réagissez à cet article

Vos commentaires

Rejoignez la discussion

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *