Maroc : Inauguration de la nouvelle usine PSA
#Actualite #BuzzNews #Economie #Emploi #EmploiFormation #Entreprises #VieDesEntreprises #MAROC
Rédaction Ecomnews Med
mardi 25 juin 2019 Dernière mise à jour le Mardi 25 Juin 2019 à 08:51

Le 20 juin dernier, le constructeur automobile PSA a inauguré sa nouvelle usine à Kenitra, en présence du monarque Marocain, Mohammed VI.

PSA, le constructeur automobile français, a inauguré sa nouvelle usine à Kentira le jeudi 20 juin. Ce projet industriel du groupe au Maroc repose sur la création d’un écosystème automobile complet, capable de produire 200 000 voitures d’ici 2020, dépassant les 100 000 prévues dans le contrat initial de 2015.

Grâce à cette nouvelle usine, 2 200 emplois directs seront créés

Pour financer le lancement de ses projets au Maroc, le groupe PSA a mobilisé un investissement de 560 millions d’euros. L’usine de Kenitra contribuera à la croissance des ventes du groupe dans la région et fera du Moyen-Orient et de l’Afrique un pilier majeur de sa stratégie de développement. Dans un premier temps, il est prévu d’atteindre un volume d’achats locaux de plus d’un milliard d’euros d’ici 2020 avec un taux d’intégration locale qui débutera à 60% pour atteindre 80% à la fin du projet.

Selon le ministre marocain de l’Industrie, de l’Investissement, du Commerce et de l’Économie numérique, Moulay Hafid Elalamy, ces performances de l’écosystème PSA sont « supérieures aux objectifs » préalablement définis dans le programme négocié avec le constructeur français. En termes d’embauche, l’effectif de PSA Maroc, qui s’élevait à 350 personnes en 2017, devrait atteindre 2 200 personnes d’ici la fin de l’année en cours, en plus de 20 000 emplois indirects. Le groupe s’attend à ce que 90% de la production soit orientée vers les marchés d’exportation, en particulier vers la région MENA.

Usine PSA : un nouveau souffle pour l’économie marocaine ?

L’investissement de PSA a stimulé la création de 27 autres usines appartenant à différents équipementiers automobiles, dont Citic Dicastal, le leader mondial de la fabrication de jantes en aluminium. Il faut dire que le secteur du transport automobile représente 27,1% des exportations marocaines avec un chiffre d’affaires estimé à 27,7 milliards de dirhams sur les quatre premiers mois de l’année en cours, soit une augmentation de 0,3% par rapport à la même période de l’année dernière.

La nouvelle usine, inaugurée par le Roi Mohammed VI, devrait relancer les exportations marocaines, qui peinent à réduire un déficit commercial estimé à 67,2 milliards de dirhams (7 milliards de dollars) au premier trimestre 2019, en hausse de 5% par rapport à cette même échéance un an auparavant

Réagissez à cet article

Vos commentaires

Rejoignez la discussion

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *