Le secteur touristique de la Tunisie est surendetté
#Actualite #AnalyseEconomique #Decideurs #Economie #TUNISIE
Denys Bédarride
jeudi 27 juin 2019 Dernière mise à jour le Jeudi 27 Juin 2019 à 07:36

Le Gouverneur de la Banque Centrale de Tunisie (BCT) s’est engagé à aborder en profondeur la question de l’endettement du secteur touristique le 18 juin 2019, lors d’un événement organisé par la Fédération Tunisienne de l’Hôtellerie (FTH).


Le Gouverneur de la BCT, El Abassi, a affirmé son engagement pour mener une réflexion stratégique sur la question de l’endettement du secteur touristique, lors d’un atelier organisé mardi 18 juin 2019 par la Fédération Tunisienne de l’Hôtellerie (FTH). Le taux d’endettement de ce secteur est en moyenne deux fois supérieur à celui des autres secteurs.

Selon l’Economiste Maghrébin, les banques STB, Amen Bank et BIAT seraient engagées à hauteur de 67 % de l’endettement hôtelier, estimé à 3 Mds TND (907 M EUR). Pour remédier à cette situation, la FTH avait présenté en 2017 le Livre Blanc relatif à la restructuration des dettes du secteur hôtelier mais cet outil n’a pas permis d’atteindre les objectifs attendus. Le secteur touristique, qui souffre de cette crise d’endettement depuis la fin des années 1990, fait pourtant preuve de résilience.

Il a ainsi représenté 6,9 % du PIB national en termes de contribution directe et 13,7 % du PIB domestique en termes de contribution totale en 2017 selon le World Travel & Tourism Council (WTTC). En 2019 il devrait contribuer à 14,2 % du PIB, selon une étude récente du bureau d’études internationales KPMG prenant en compte ses effets indirects dans l’économie nationale.

 

Source : Service Economique Régional Tunisie / Libye – Ambassade de France en Tunisie

Réagissez à cet article

Vos commentaires

Rejoignez la discussion

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.