Bonne nouvelle pour la Tunisie qui va quitter la liste des pays sous surveillance
#Actualite #Decideurs #Economie #Institutions #Politique #TUNISIE
Denys Bédarride
lundi 1 juillet 2019 Dernière mise à jour le Lundi 1 Juillet 2019 à 07:22

Selon le Chef de gouvernement tunisien et le gouverneur de la Banque Centrale de Tunisie (BCT), la Tunisie quittera officiellement la liste des pays « sous surveillance » du Groupe d’Action Financière (GAFI) en octobre 2019.

 

Une réunion du Groupe d’Action Financière (GAFI) s’est tenue jeudi 20 juin 2019 aux Etats-Unis. Dans le cas de la Tunisie, il s’agissait de s’assurer que le pays avait finalisé le Plan d’action national visant à être en conformité avec les normes internationales du GAFI en matière de lutte contre le blanchiment de capitaux et le financement du terrorisme (LBC/FT). Pour rappel, la Tunisie a été inscrite le 3 novembre 2017 sur la liste noire du GAFI recensant les pays à haut risque en termes de lutte contre le blanchiment de capitaux et le financement du terrorisme. 

Le 27 janvier 2018, le GAFI avait placé la Tunisie dans une autre liste de pays, « sous surveillance », compte tenu des efforts importants qu’elle avait entrepris dans ce domaine. Pour sortir de cette liste, le pays devait finaliser le plan d’action dans les délais impartis. A la suite de son Assemblée Générale à Paris du 17 au 22 février 2019, le GAFI avait demandé à la Tunisie de soumettre un cinquième rapport sur la mise en œuvre du Plan d’action, et de continuer à travailler à sa mise en œuvre pour remédier à ses carences stratégiques. Faisant suite à la réunion du GAFI, le Chef de gouvernement tunisien, Youssef Chahed, a annoncé sur Twitter dans la soirée du jeudi 20 juin 2019, que la Tunisie allait sortir de la liste des pays « sous surveillance » du GAFI « avant la fin de l’année ». 

Ces informations ont été confirmées vendredi 21 juin 2019 par Marouane El Abassi, Gouverneur de la Banque Centrale de Tunisie (BCT) et Président de la Commission Tunisienne des Analyses Financières (CTAF), lors d’un point presse organisé au siège de la BCT. Selon El Abassi, cette réunion a décidé de la tenue d’une visite « on-site » de deux jours, qui sera effectuée en Tunisie par les équipes du GAFI le 15 septembre 2019, afin de s’assurer de la mise en place effective de ce qui a été présenté par la Tunisie. 

A l’issue de cette visite, une réunion, dont la date n’est pas encore arrêtée, se tiendra à Paris en octobre 2019. Toujours selon El Abassi, cette réunion devrait acter officiellement la sortie de la Tunisie de la liste du GAFI et par suite de la liste noire de l’Union Européenne des pays tiers à haut risque « susceptibles d’être fortement exposés au blanchiment d’argent et au financement du terrorisme » (l’Union européenne ayant prévu d’annoncer sa décision le mois suivant l’officialisation du choix du GAFI). 

Faycal Derbel, ministre conseiller auprès du Chef du gouvernement chargé de la fiscalité, présent lors du point presse, a souligné qu’une réunion à l’initiative du Gouvernement s’est tenue dès le jeudi 20 juin au soir, pour commencer à préparer cette visite « on-site ».

 

Source : Service Economique Régional Tunisie / Libye – Ambassade de France en Tunisie 

 

 

Réagissez à cet article

Vos commentaires

Rejoignez la discussion

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *