Égypte : Six nouvelles zones franches publiques seront aménagées d’ici 2020
#Actualite #BuzzNews #Collectivites #Decideurs #Economie #Emploi #EnDirectDe #Entreprises #Institutions #Politique #VieDesEntreprises #EGYPTE
Rédaction Ecomnews Med
vendredi 5 juillet 2019 Dernière mise à jour le Vendredi 5 Juillet 2019 à 09:28

Le 30 juin dernier, le gouvernement égyptien a lancé la construction de six nouvelles zones franches publiques qui devraient être opérationnelles au cours de l’exercice 2019/2020.

Plus d’investisseurs étrangers dans le pays grâce aux avantages fiscaux. C’est ce que ces nouvelles zones franches permettront d’attirer à terme. 

Mohsen Adel, directeur de l’Autorité générale pour l’investissement et les zones franches (GAFI), a annoncé qu’elles se trouveront dans les gouvernorats de Sharqiya, Minya, Gizeh, Kafr al-Sheikh, Sinaï Sud et Assouan. Il a également confié au quotidien égyptien Al-Masry Al-Youm que ces zones joueraient le rôle de soutien aux industries locales et exporteraient vers les marchés du Monde arabe, du Moyen-Orient, d’Afrique et d’Europe.

D’après Mohsen Adel, la zone franche publique de Minya sera spécialisée dans le textile et l’industrie du tissage. Elle sera ainsi la première industrie de textile dans toute l’Afrique et le Moyen-Orient. Celle de Gizeh sera dédiée à l’électronique et à l’équipement électrique, et celle de Kafr al-Sheikh aux industries pétrochimiques et plastiques.

Un projet prometteur

Selon l’Agence Ecofin, l’Égypte comptait déjà neuf zones franches qui ont permis d’attirer 2.15 milliards de dollars d’investissements directs étrangers, de créer près de 194 000 emplois et de générer 6 milliards de dollars d’exportations de janvier à avril 2019.

Dans un communiqué publié le 12 mai par le gouvernement égyptien, il était question non pas de six mais de sept zones franches qui devaient permettre près de 1000 projets industriels et 120 000 emplois.

Lors d’une réunion présidée par le Ministre du logement Assem al-Gazzar, le conseil d’administration de la nouvelle autorité des communautés urbaines (NUCA) a donné son approbation pour aménager la plus grande zone franche publique de l’Égypte, sur une superficie de près de 500 acres dans la ville de 10 Ramadan.

Reyane Sané

Réagissez à cet article

Vos commentaires

Rejoignez la discussion

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *