Liban : très chère Beyrouth
#Actualite #AnalyseEconomique #CultureSport #Economie #LIBAN
Rédaction Ecomnews Med
lundi 15 juillet 2019 Dernière mise à jour le Lundi 15 Juillet 2019 à 09:40

Une récente étude du cabinet Mercer dresse Beyrouth au 53ème rang au classement des 209 villes les plus chères au monde. Cette étude a pour but d’orienter les expatriés sur le coût de la vie dans 209 villes à travers le monde.

Elle est l’une des destinations touristiques les plus prisées dans la région, mais c’est aussi l’une des villes les plus chères au monde. Beyrouth fait partie des cités les plus onéreuses pour les expatriés, aussi bien au Proche-Orient qu’au niveau mondial, selon la dernière étude du cabinet Mercer. La capitale libanaise a en effet avancé de 12 places dans le classement annuel et se hisse ainsi au 53ème rang, bien avant Rome, Amsterdam, ou encore Munich.

Afin d’obtenir ces résultats, plus de 200 produits et services ont été comparés par le cabinet Mercer. Le classement final est d’autant plus précis qu’il tient compte des fluctuations des devises. L’augmentation du coût de vie à Beyrouth s’explique autant par l’augmentation des prix des logements et transports que par l’appréciation du dollar auquel la livre libanaise est indexée.

Une ville attractive

Beyrouth s’est toujours imposée comme un centre culturel majeur au Proche-Orient. Néanmoins, les épreuves qu’a endurées la ville ne sont pas des moindres; guerres civiles et invasions militaires ont fait des ravages avant la reconstruction des années 90.

Si l’influence économique de Beyrouth a diminué par rapport à d’autres villes du Proche Orient, telles que Tel Aviv, Doha, ou encore Dubaï, la capitale libanaise est toujours aussi attractive de par sa richesse culturelle et son histoire. Elle continue ainsi d’attirer de nombreuses multinationales et expatriés.

 

Réagissez à cet article

Vos commentaires

Rejoignez la discussion

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *