Algérie :  les bacheliers n’auront plus de bourse à l’étranger
#Actualite #BuzzNews #Collectivites #Decideurs #Economie #Emploi #EmploiFormation #EnDirectDe #Entreprises #Institutions #Politique #VieDesEntreprises #ALGERIE
Rédaction Ecomnews Med
lundi 12 août 2019 Dernière mise à jour le Lundi 12 Août 2019 à 08:10

C’est une décision qui risque de ne pas plaire aux étudiants… et encore moins à leurs parents. En effet, dans le cadre des préparatifs de la rentrée universitaire 2019-2020, le ministre algérien de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique, Tayeb Bouzid, a déclaré que son département n’attribuera pas des bourses d’études à l’étranger aux bacheliers les plus méritants cette année. Cependant, une nouvelle loi devrait permettre aux futurs bacheliers d’obtenir le précieux sésame pour les prochaines rentrées. Le point avec Ecomnews Med.

Cette année, les meilleurs bacheliers algériens peuvent oublier les bourses d’études à l’étranger. En effet, selon le site Ennahar Online, le ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique a annoncé que son ministère n’était pas en mesure d’attribuer de bourses à l’étranger pour les meilleurs bacheliers.

Cette déclaration faisait suite à une question relative à l’octroi desdites bourses, lors d’un forum en ligne dédié à la préparation de la prochaine rentrée universitaire, auquel avait assisté le ministre, en compagnie des étudiants et des staffs universitaires.

Cette déclaration risque de compliquer la relation entre les universités et l’exécutif, alors que la rumeur du remplacement du français par l’anglais dans le cursus universitaire n’a pas complètement été étouffée. Cependant, le ministre se veut rassurant. Il a expliqué à nos confrères d’Ennahar TV qu’une nouvelle loi allait voir le jour pour mieux encadrer l’attribution des bourses à l’étranger pour les futurs bacheliers.

Recrutement de Maîtres assistants et augmentation des bourses pour les professeurs de thèses de doctorat

Le ministre a fait face à d’autres questions qui préoccupent le milieu universitaire. Il s’est donc exprimé sur plusieurs autres sujets, notamment la procédure de recrutement pour les postes de Maître assistant dans les universités.

A cet effet, il a annoncé le lancement imminent d’un concours, précisant que l’accès au doctorat exigerait désormais une participation au concours, même pour les meilleures moyennes au master. Le ministre a également évoqué la possibilité d’augmenter les bourses attribuées aux professeurs de thèses de doctorat.

Réagissez à cet article

Vos commentaires

Rejoignez la discussion

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *