Tunisie : Youssef Chahed renonce à sa double nationalité
#Actualite #BuzzNews #Collectivites #Decideurs #Economie #EnDirectDe #Entreprises #Institutions #Politique #TUNISIE
Rédaction Ecomnews Med
jeudi 22 août 2019 Dernière mise à jour le Jeudi 22 Août 2019 à 10:28

A l’aube du premier tour de l’élection présidentielle anticipée prévue pour le 15 septembre, Youssef Chahed a pris le soin de déposer une demande pour renoncer à sa double nationalité française au préalable de sa candidature.

L’actuel chef du gouvernement tunisien Youssef Chahed a accepté de renoncer à sa nationalité française pour se présenter à la présidentielle et ainsi se conformer à la constitution.

En effet, l’article 74 de la constitution stipule que si le candidat « est titulaire d’une autre nationalité que la nationalité tunisienne, il doit présenter dans le dossier de candidature un engagement stipulant l’abandon de l’autre nationalité à l’annonce de son élection en tant que président de la République ».

Sur sa page Facebook officielle, Youssef Chahed a justifié sa décision : « Comme des centaines de milliers de Tunisiens qui ont résidé et travaillé à l’étranger j’avais une deuxième nationalité ». Youssef Chahed a été désigné à son poste actuel de premier ministre en 2016 par le défunt président Béji Caid Essebsi alors qu’il avait 40 ans, faisant de lui le plus jeune premier ministre de l’histoire du pays.

Une élection avancée 

Ces élections tant attendues ont été avancées au 15 septembre en raison du décès de Béji Caïd Essebsi. C’est la deuxième fois que la Tunisie moderne organise des élections présidentielles démocratiques au suffrage universel après l’élection de Béji Caïd Essebsi en 2014.

Sur 97 candidature, 26 ont été validées dont celle de Youssef Chahed au terme d’un examen préliminaire des dossiers par l’Instance chargée des élections en Tunisie (Isie).

Houda Maarouf

 

Réagissez à cet article

Vos commentaires

Rejoignez la discussion

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *