Présidentielle en Tunisie : Kaïs Saïed en tête du 1er tour selon le cabinet Sigma Conseil
#Actualite #Decideurs #Economie #Institutions #Politique #TUNISIE
Eric Emmanuel Galland
lundi 16 septembre 2019 Dernière mise à jour le Lundi 16 Septembre 2019 à 12:45

Initialement prévues pour la mi-décembre, les secondes élections libres de Tunisie ont été anticipées suite au décès du président Beji Caïd Essebi, survenu le 25 juillet. Sept millions d’électeurs tunisiens ont donc été appelés aux urnes pour choisir leur président parmi 26 candidats (24 hommes et deux femmes).

© Compte Twitter de Kaïs Saïed

Huit ans après la révolution tunisienne et la fin du régime de Ben Ali, ce premier tour des élections présidentielles, qui, d’après les observateurs internationaux s’est déroulé sans encombre dans 13 000 bureaux de vote, a été marqué par un faible taux de participation (45,02% contre 64% en 2014), en partie expliqué par la désaffection des plus jeunes.

Deux candidats « anti-système » sont en tête

Les résultats officiels ne seront pas proclamés avant le mardi 17 septembre, mais les premières estimations annoncent une grande surprise et une ferme sanction pour la classe politique en place. Selon Sigma Conseil, deux candidats qualifiés d’ « anti-système » arriveraient en tête.

Kaïs Saïed, juriste connu pour ses apparitions durant les émissions politiques tunisiennes, serait en tête avec environ 19% des voix, devant Nabil Karaoui, homme d’affaires emprisonné depuis le 23 août, dont le score est estimé à 15% .

Réputé pour sa droiture, Kaïs Saied défend des valeurs conservatrices et revendique un nouveau rapport à la politique nécessitant la révision de la constitution. Sans parti politique, l’universitaire et commentateur politique a battu campagne avec ses propres moyens en arpentant le pays à bord de sa voiture personnelle pour faire du porte-à-porte.

A l’annonce des estimations le plaçant en tête, celui que certains surnomment « Robocop » pour sa diction rigide et monocorde, est resté stoïque, se contentant de qualifier « ce choix étrange » comme « une bonne chose pour la Tunisie ».

Face à lui, Nabil Karaouï, un habitué de la scène médiatique sous le coup d’une enquête pour blanchiment d’argent et évasion fiscale, a mené sa campagne derrière les barreaux ce qui constitue un cas unique au monde !

Si les estimations sont confirmées, les électeurs tunisiens auront donc à choisir entre deux candidats novices en politiques, dont les profils sont totalement opposés.

Un couperet pour la classe politique en place

Selon les premières estimations de Sigma Conseil, Youssef Chahed, l’actuel Premier ministre candidat à la succession du défunt président Beji Caïd Essebi obtiendrait 7 à 8% des suffrages. Le pouvoir en place se refuse à commenter ces résultats avant la proclamation officielle de l’Instance supérieure indépendante des élections (Isie), prévue demain.

Si les estimations sont confirmées, la seconde élection présidentielle libre de Tunisie sera donc marquée par un coup de balai qui mettra hors-jeu les dirigeants actuels, exprimant un ras-le-bol général de la classe politique traditionnelle.

Les islamistes à distance

Le score obtenu par Abdelfattah Mourou d’Ennahdha, était l’une des grandes inconnues de ce scrutin. D’après les estimations de Sigma Conseil, le candidat du parti d’inspiration islamiste arriverait en troisième position avec 11% de voix.

Ce dernier a cependant pris la parole pour contester les résultats : « Nous avons pris connaissance des résultats suite au dépouillement dans les bureaux de vote et ils sont totalement contraires à ceux diffusés par les cabinets de sondage ».

Un calendrier électoral inédit

Anticipée suite au décès du président, ces élections présidentielles viennent bouleverser un calendrier électoral déjà chargé et les partis vont devoir mener de front deux échéances importantes : les élections législatives programmées le 6 octobre et le second tour des élections présidentielles qui devrait se dérouler le 23 octobre.  

 

 

Réagissez à cet article

Vos commentaires

Rejoignez la discussion

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *