Maroc : Le royaume fait les yeux doux aux touristes chinois
#Actualite #AnalyseEconomique #BuzzNews #CultureSport #Decideurs #Economie #MAROC
Eric Emmanuel Galland
vendredi 20 septembre 2019 Dernière mise à jour le Vendredi 20 Septembre 2019 à 07:49

Confirmant son intention d’attirer 20 millions de touristes par an, le Maroc multiplie les initiatives pour séduire les touristes chinois, qui sont près de 150 millions à voyager chaque année en dehors de l’empire du Milieu.

 

Début septembre, Abdelhamid Addou, le président directeur général de la compagnie d’aviation marocaine annonçait que la RAM allait mettre en place une ligne directe Pékin-Casablanca, dès le 16 janvier 2020. Cette initiative n’est qu’une étape supplémentaire dans l’opération séduction entamée par les autorités marocaines à l’égard des touristes chinois, depuis plusieurs années.

En effet, en 2016, lors de sa visite à Pékin, le roi Mohamed VI avait exempté de visa les touristes de nationalité chinoise voulant se rendre dans le royaume chérifien. L’effet a été immédiat puisque, aujourd’hui, 130 000 chinois entrent chaque année dans le territoire marocain alors qu’ils n’étaient que 16 000 en 2015.

Un partenariat d’envergure avec CTrip

Afin de promouvoir la destination auprès des touristes chinois, dont le nombre augmente de 6 à 12 % chaque année, l’Office National Marocain du Tourisme (ONMT), dirigé par Adel El Fakir, a signé un partenariat avec CTrip. Ce géant des tours-opérateurs basé à Shangaï, dont le chiffre d’affaire est estimé à quatre milliards de dollars, revendique plus de 100 millions de membres actifs.

Le 6 septembre dernier, Adel El Fakir, l’actuel dirigeant de l’ONMT et CTrip ont conclu un mémorandum d’une durée de 3 ans, dont l’objectif à terme est de permettre au Maroc d’accueillir 500 000 chinois chaque année.

 

Des touristes plus dépensiers que la moyenne

Il faut dire que pour un pays comme le Maroc, qui développe une grande partie de son économie autour du tourisme, la population de l’empire du Milieu est particulièrement intéressante, et pas seulement pour sa démographie !

En effet, si le nombre de touristes chinois à travers le monde augmente chaque année, ils sont aussi plus dépensiers que la moyenne. Durant ses vacances, un Chinois dépense en moyenne 2100 dirhams contre 1500 dirhams pour un touriste venu d’un autre pays. Ainsi, les chinois, qui ont dépensé 261 milliards de dollars, rien que sur l’année 2017, représentent aujourd’hui 20% des dépenses touristiques mondiales.

Le Maroc doit chercher à se démarquer … et s’adapter

Cependant, le Maroc, qui n’est pas le seul à s’intéresser à la manne touristique chinoise, est en concurrence directe avec de nombreux pays. Le royaume chérifien devra donc se démarquer et surtout s’adapter à des touristes qui aiment l’exotisme, mais pas trop !

En effet, si les Chinois aiment découvrir de nouvelles cultures et de nouveaux décors, ils sont peu friands des nouveautés gastronomiques et peu nombreux à parler anglais. Les professionnels du tourisme marocains vont donc devoir former leur personnel à la cuisine chinoise et la pratique du mandarin. 

Réagissez à cet article

Vos commentaires

Rejoignez la discussion

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *