Tunisie : L’aménagement de la gare centrale de la Place de Barcelone de Tunis sera réalisé
#Actualite #AnalyseEconomique #Decideurs #EchangesMediterraneens #Economie #Politique #TUNISIE
Denys Bédarride
jeudi 26 septembre 2019 Dernière mise à jour le Jeudi 26 Septembre 2019 à 07:54

L’Agence Française de Développement (AFD) a signé le 19 septembre 2019 une convention de financement de 6 millions d’€ avec le ministère du Développement, de l’Investissement et de la Coopération internationale (MDICI) qui permettra l’aménagement de la gare centrale de la Place de Barcelone de Tunis.

Gilles Chausse, directeur de l’AFD en Tunisie, et Lamia Ben Mime, directrice du cabinet du ministre du MDICI, ont signé jeudi 19 septembre 2019 dans les locaux de la Société de transport de Tunis (TRANSTU), un accord de subvention de 6 millions d’ € en fonds délégués (Facilité d’Investissement pour le Voisinage – FIV) de l’Union européenne pour compléter le financement de l’aménagement du pôle d’échange de la place de Barcelone.

Ce projet vise à développer un nœud de transports urbains dans la capitale tunisienne, notamment en vue de la mise en service à venir de deux lignes du réseau ferré rapide (RFR). Il est intégré dans un plan global de financement de 89,2 millions d’€ pour l’aménagement de la boucle centrale du métro léger de Tunis (0,65 million d’€ sous forme de subvention et 75,8 millions d’ € de crédit de l’AFD ; 6,55 millions d’€ de l’Etat tunisien et la TRANSTU ; 6,2 millions d’ € en fonds délégués-FIV).

La gare de la place de Barcelone a vocation à devenir un lieu d’interconnexion entre les différents modes de transport et les destinations du Grand Tunis afin de faciliter le transport pour 300 000 usagers quotidiens. Elle devrait aussi permettre de limiter le trafic routier dans le centre congestionné, en plus de réduire les émissions de gaz à effet de serre.

Le projet est censé démarrer à la fin de l’année 2020, pour une entrée en exploitation en 2024.

Pour rappel, l’utilisation du transport collectif en Tunisie a baissé de 60 % en 30 ans.

Source : Service Economique Régional Tunisie / Libye – Ambassade de France en Tunisie

Réagissez à cet article

Vos commentaires

Rejoignez la discussion

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *