Mort de Jacques Chirac : en Afrique et au Moyen-Orient, on salue l'un des
#Actualite #Decideurs #EchangesMediterraneens #Politique
Eric Emmanuel Galland
vendredi 27 septembre 2019 Dernière mise à jour le Vendredi 27 Septembre 2019 à 14:22

Suite à l’annonce du décès de Jacques Chirac, l’ancien président de la République française, les réactions des personnalités politiques d’Afrique et du Moyen-Orient ne se sont pas faites attendre. Le point avec Ecomnews Med.

L’annonce de sa mort a suscité une vive émotion à travers le monde, aussi bien chez ses amis que chez ses anciens adversaires. Décédé jeudi à l’âge de 86 ans, Jacques Chirac laissera une trace indélébile dans l’histoire de France. Maire de Paris entre 1977 et 1995, il a ensuite été Premier ministre à deux reprises, de 1974 à 1976, sous Valéry Giscard d’Estaing et de 1986 à 1988, sous François Miterrand. En 1995, il a été élu Président de la République, une fonction qu’il a occupé jusqu’en 2005.

En 40 ans d’histoire politique, Jacques Chirac a rencontré de nombreux chefs d’Etats et personnalités politiques avec lesquels il a parfois entretenu des liens amicaux, particulièrement en Afrique et au Moyen-Orient.

En MENA, Mohamed VI et Saïd Hariri font part de leur émotion

Mohamed VI a connu Jacques Chirac alors qu’il était enfant. A l’annonce de la mort de l’ancien président français, le roi marocain a salué la mémoire d’un «grand homme d’Etat», publiant un message de condoléances : « Le Maroc gardera précieusement le souvenir d’un grand ami qui a activement contribué à la consolidation des relations d’amitié entre nos deux peuples en les érigeant en un partenariat d’exception ».

Au Liban, le Premier ministre Saïd Hariri a estimé que Jacques Chirac, qui était un ami de sa famille, était l’un des « plus grands hommes » de la France avant d’ajouter : «les Libanais et les Arabes ressentent aujourd’hui de la douleur après la perte d’un homme qui a profondément marqué leur conscience pendant de nombreuses années».

Le ministre des Affaires Etrangères de l’autorité palestinienne, Riyad al-Malicy, s’est de son côté exprimé au micro de nos confrères de l’AFP, à New-York, où il participe à la 74ème session de l’Assemblée générale des Nations Unies : « Avec le décès de l’ancien président français Jacques Chirac, le peuple palestinien et sa juste cause ont perdu un ami ».

Un “ami de l’Afrique”

En Afrique subsaharienne aussi, la mort de Jacques Chirac a provoqué une vive émotion. Sur l’antenne de nos confrères de RFI, le Président du Congo Brazzaville, Denis Sassou-Nguesso, est l’un des premiers à avoir exprimé sa tristesse, avec ces mots : « Je suis vraiment bouleversé par la nouvelle et je dois aussi dire que Jacques Chirac, c’était un ami personnel, un ami du Congo et de l’Afrique. Je garderai le souvenir de lui lors de ma visite d’Etat à Paris en pleine cohabitation Mitterrand-Chirac. Et j’ai pu voir à cette occasion-là que c’était une forte personnalité. »

D’autres chefs d’Etats africains ont utilisé les réseaux sociaux pour présenter leurs condoléances et exprimer leur tristesse

Idriss Déby, le Président Tchadien a salué la mémoire de Jacques Chirac qui« a beaucoup œuvré au raffermissement des relations entre la France et le Tchad ».

 

Le président du Gabon, Ali Bongo, qui connaissait l’ex-Présdient Français depuis son plus jeune âge, n’a pas tardé à publier un message sur twitter :

Enfin, depuis Bamako, le président du Mali, Ibrahim Boubacar Keita, s’est lui aussi exprimé sur le réseau social :

 

 

 

 

 

Réagissez à cet article

Vos commentaires

Rejoignez la discussion

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *