Quels sont les enjeux maritimes auxquels la Tunisie fait face ?
#Actualite #BuzzNews #Decideurs #Economie #Institutions #TUNISIE
Denys Bédarride
jeudi 3 octobre 2019 Dernière mise à jour le Jeudi 3 Octobre 2019 à 08:38

La 2ème édition du Forum de la Mer-Bizerte axé sur l’économie bleue a eu lieu le 21 septembre, et a récompensé trois projets en partie financés par l’Agence Française de Développement (AFD).

 
La 2ème édition du Forum de la Mer-Bizerte a eu lieu le 21 septembre 2019, présidée par Pascal Lamy, ex-directeur de l’Organisation Mondiale du Commerce.
 
L’événement, impulsé depuis sa création en 2018 par l’Ambassadeur de France en Tunisie, Olivier Poivre d’Arvor, a rassemblé des représentants des autorités locales, du gouvernement, et de nombreuses institutions euro-méditerranéennes, dont le Secrétaire Général adjoint de l’Union pour la Méditerranée, Isidro Gonzalez et la députée européenne, Catherine Chabaud. 
 
Les diverses tables rondes autour de l’économie bleue ont permis à plusieurs entreprises françaises et tunisiennes d’exposer leurs projets et activités, ainsi que de mieux comprendre les enjeux maritimes auxquels la Tunisie fait face. 
 
Ces entreprises ont abordé divers sujets, dont la production soutenable d’intrants pour l’aquaculture tunisienne (NextProtein) ; la production de catamarans dans la ville d’El Haouaria (Catana Group) ; la protection contre les inondations (WaveBumper) et la transformation de la ville de Bizerte en « port numérique » avec le développement de data centers (Bizerte Smart City).  
 
Le forum a été l’occasion de clôturer l’appel à projet AMWEJ visant à soutenir trois projets d’activité maritime éco-friendly présentés par la société civile, des collectivités locales du littoral ou des entreprises.
 
Les trois projets de valorisation sélectionnés sont la sebkha de Kélibia (projet porté par la municipalité) ; la création d’une entreprise de construction navale à Bizerte (projet porté par l’association Bizerte 2050), la réhabilitation du site des ports puniques de Carthage (projet porté par la mairie de Carthage et la société civile). 
 
Ces trois projets vont bénéficier d’un financement de 30 000 TND (9 600 EUR), provenant de plusieurs partenaires dont l’AFD et la Banque Européenne pour la Reconstruction et le Développement (BERD), mais aussi d’un suivi et d’un accompagnement jusqu’à l’aboutissement du projet. 
 
Source : Service Economique Régional Tunisie / Libye – Ambassade de France en Tunisie

Réagissez à cet article

Vos commentaires

Rejoignez la discussion

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *