La Tunisie se maintient à la 87ème position du « Rapport de Compétitivité Mondial »
#Actualite #AnalyseEconomique #AvisDExperts #BuzzNews #Economie #Institutions #TUNISIE
Denys Bédarride
mardi 15 octobre 2019 Dernière mise à jour le Mardi 15 Octobre 2019 à 08:04

Le Forum économique mondial de Davos a publié son édition 2019 du « Rapport de Compétitivité Mondial ». Ce rapport évalue la compétitivité de 141 économies à partir de 103 indicateurs répartis en 12 piliers.

Par rapport à 2018, la Tunisie a connu une amélioration pour 29 indicateurs, une stagnation pour 9 indicateurs et une détérioration pour 65 indicateurs. In fine, le score global de la Tunisie a tout de même augmenté de +0,8 point par rapport au classement de 2018 (après +1 point dans la version de 2018 par rapport à celle de 2017), pour atteindre 56,4 points en 2019 (sur un total de 100 points).

La Tunisie se maintient à la 87ème position du classement, marquant ainsi une stagnation, alors qu’elle avait gagné 8 rangs dans l’édition de 2018. Il convient toutefois de rappeler qu’en 2010, elle se situait en 32ème position, son meilleur rang jusqu’alors. Au niveau du continent africain, comme lors du dernier classement, la Tunisie occupe le 3ème rang juste derrière l’Afrique du Sud et le Maroc.

Sur le plan sectoriel, la Tunisie obtient un bon score dans le pilier de la santé (85,3/100 (+2,1 point) et 49ème rang mondial (-9)).

A contrario, la Tunisie obtient un mauvais score dans les piliers du marché du travail (46,4/100 (=) et 133ème rang (+3) – du fait de mauvais résultats obtenus dans les sous-catégories qui concernent la productivité du travail, la participation des femmes au marché du travail, la flexibilité salariale ou encore la capacité à embaucher une main-d’œuvre étrangère), de la stabilité macro-économique (65,7/100 (=) et 124ème rang (+6) – en particulier du fait de la dynamique de la dette), de la capacité à innover (32,6/100 (-0,1) et 92ème rang (+6 – problèmes en termes de diversité de la main-d’œuvre, de développement de clusters, etc.) et enfin du système financier (55,7/100 (-1,4 point) et 94ème rang (+16) – cas particulier du financement des petites et moyennes entreprises).

Source : Service Economique Régional Tunisie / Libye – Ambassade de France en Tunisie

Réagissez à cet article

Vos commentaires

Rejoignez la discussion

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *