La Tunisie est officiellement sortie de la liste des pays sous surveillance
#Actualite #Decideurs #Economie #Politique #TUNISIE
Denys Bédarride
lundi 21 octobre 2019 Dernière mise à jour le Lundi 21 Octobre 2019 à 08:01

Le 18 octobre 2019, le Groupe d’Action Financière (GAFI) a annoncé officiellement la sortie de la Tunisie de la liste des pays « sous surveillance » en matière de lutte contre le blanchiment de capitaux et le financement du terrorisme (LBC/FT).

L’assemblée générale du Groupe d’Action Financière (GAFI) s’est tenue du 16 au 18 octobre 2019 à Paris. En marge de la réunion plénière du vendredi 18 octobre 2019, le GAFI a annoncé que la Tunisie avait achevé son plan d’action, lui permettant de sortir de la liste de pays « sous surveillance » en matière de lutte contre le blanchiment de capitaux et le financement du terrorisme (LBC/FT).

Pour rappel, la Tunisie a été inscrite le 3 novembre 2017 sur la liste noire du GAFI recensant les pays à haut risque en termes de LFT/FT. Le 27 janvier 2018, le GAFI avait placé la Tunisie dans une autre liste de pays, « sous surveillance », compte tenu des efforts importants qu’elle avait entrepris dans ce domaine. Pour sortir de cette liste, le pays devait finaliser le plan d’action de 40 recommandations du GAFI en matière de LFT/FT.

Le communiqué précise que la Tunisie « a renforcé l’efficacité de son système de LBC / FT et a corrigé les carences techniques pour respecter les engagements de son plan d’action ». Il mentionne aussi que « la Tunisie n’est plus soumise au processus de surveillance du GAFI » mais qu’elle « continuera de travailler avec la Middle East & North Africa Financial Action Task Force (MENAFATF) pour continuer d’améliorer son régime de LBC / FT ». Pour rappel, la Tunisie figure encore sur la liste noire de l’Union européenne des pays à haut risque en termes de LBC/FT depuis le 13 décembre 2017.

L’UE s’est fondée sur les évaluations du GAFI pour établir sa propre liste. En revanche, la sortie d’un pays de la liste du GAFI n’implique pas automatiquement sa sortie de la liste de l’UE. L’UE tranchera d’ici la fin du mois de novembre 2019.

Source : Service Economique Régional Tunisie / Libye – Ambassade de France en Tunisie

Réagissez à cet article

Vos commentaires

Rejoignez la discussion

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *