Que va apporter le Brexit à l’économie israélienne ?
#Actualite #AnalyseEconomique #Decideurs #Economie #Institutions #Politique #ISRAEL
Rédaction Ecomnews Med
mardi 19 novembre 2019 Dernière mise à jour le Mardi 19 Novembre 2019 à 11:14

La sortie du Royaume-Uni de l’Union Européenne approche à grands pas, et cela pourrait profiter à Israël, notamment sur le plan économique. Focus !

Les Britanniques ont voté à 52% en faveur du Brexit, mais le processus devra prendre un certain temps, car les négociations s’annoncent très difficiles. Le retrait du vieux continent va surement impacter le Royaume-Uni, mais des pays comme Israël pourraient en profiter sur le plan économique. Décryptage avec Ecomnews Med.

La Grande Bretagne quitte l’Europe

Les discussions autour du Brexit sont de plus en plus tendues. Les négociations sur de nombreux sujets qui pourraient affecter non seulement l’Europe, mais aussi des pays comme Israël, sont en cours.

Les Britanniques ont décidé, par la voie des urnes, de quitter l’Europe. Un choix assumé, malgré les nombreuses prédictions de menaces de désastre économique des institutions internationales. Cependant, les choses ne se feront pas du jour au lendemain, car il y a beaucoup d’accords commerciaux en jeu. D’autre part, on s’attend aussi à ce que ce retrait de l’Union Européenne ait des conséquences concrètes sur le Royaume-Uni, notamment une mini-tempête financière qui devrait souffler sur le pays, le relèvement des barrières douanières ou encore la fuite des investisseurs vers d’autres cieux.

Mais cette situation pourrait bien faire les affaires d’un pays comme Israël, a expliqué Barry Grossman, directeur du commerce international de l’ambassade britannique, dans une chronique spéciale pour le site d’information israélien Ynet fin 2018.

Le Brexit : une aubaine économique pour Israël ?

En effet, le commerce entre le Royaume-Uni et Israël est régi par un accord d’association entre l’Union Européenne et l’Etat Hébreux. Mais en cas de Brexit, les données vont changer car chacun des deux pays pourra négocier un nouvel accord qui lui sera plus favorable. Les pourparlers entre les deux gouvernements sont déjà en cours dans ce sens.

Pour rappel, le Royaume-Uni est le deuxième partenaire commercial d’Israël dans le monde, selon le site ynetnews.com, d’où l’on apprend également que les transactions entre les deux pays se situent largement au-delà des 7 milliards de dollars. Le gouvernement britannique a même reconnu que l’Etat Hébreux était l’un de ses marchés prioritaires, au lendemain du référendum sur le Brexit.

Ainsi, la conclusion d’un nouvel accord de libre-échange permettra à Israël d’exporter davantage vers le marché britannique, tant en biens qu’en services. Les retombées économiques pourraient être conséquentes. Enfin, le marché israélien pourrait être le nouvel Eldorado des entreprises britanniques, ce qui constitue une bonne nouvelle pour les consommateurs du pays qui pourront bénéficier d’un choix plus large de produits.  En somme, Israël pourrait bien vivre le Brexit !

Réagissez à cet article

Vos commentaires

Rejoignez la discussion

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *