L’Egypte veut créer 12 nouvelles zones d’investissements qui auront de fortes conséquences pour l’emploi
#Actualite #Collectivites #Decideurs #Economie #Emploi #Institutions #EGYPTE
Denys Bédarride
mardi 26 novembre 2019 Dernière mise à jour le Mardi 26 Novembre 2019 à 09:15

La ministre égyptienne des investissements et de la Coopération internationale, Sahar Nasr, a annoncé que son institution envisageait construire 12 nouvelles zones d’investissements dans le but de créer 500 000 emplois directs et indirects, et de stimuler des investissements d’une valeur de 78 milliards de livres égyptiennes (environ 5 milliards $).

C’était à l’occasion de la signature du protocole de coopération entre l’Autorité générale pour l’investissement et les zones franches (GAFI) et la Banque nationale d’Égypte.

Ce protocole au terme duquel la banque participera à la gestion et au développement des zones franches et des zones d’investissements, vise à renforcer la coopération entre le GAFI et la Banque nationale d’Égypte dans le domaine du développement des petites et moyennes entreprises (PME), a indiqué la ministre.

Sahar Nasr, a en outre annoncé la création de 7 autres zones franches avec 120 000 opportunités d’emplois à Minya, dans le sud du Sinaï, à New Ismailia, à Assouan, à Kafr el Sheikh et dans d’autres lieux.

Source Agence Ecofin novembre 2019

Réagissez à cet article

Vos commentaires

Rejoignez la discussion

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *