L’Egypte cherche à devenir une plaque tournante du commerce du gaz
#Actualite #AnalyseEconomique #Economie #Entreprises #VieDesEntreprises #EGYPTE
Denys Bédarride
jeudi 28 novembre 2019 Dernière mise à jour le Jeudi 28 Novembre 2019 à 09:25

Au terme du mois d’octobre, l’Egypte a augmenté ses exportations de gaz naturel liquéfié (GNL) de son terminal d’Idku. Elles passent ainsi de 300 millions de pieds cubes en septembre à 1 milliard de pieds cubes.

L’Egypte est devenue autosuffisante en gaz naturel à la fin de 2018 et cherche à devenir une plaque tournante régionale du commerce du gaz en le liquéfiant et en le réexportant. Le pays compte se doter de nouveaux terminaux dans les prochaines années. Idku est actuellement son seul terminal de GNL opérationnel, bien que les exportations se fassent également par gazoduc.

Royal Dutch Shell, la société malaisienne Petronas, la société française Engie et les deux principales compagnies pétrolières et gazières publiques égyptiennes, EGAS et EGPC, sont toutes actionnaires de l’installation d’Idku.

Source Agence Ecofin novembre 2019

Réagissez à cet article

Vos commentaires

Rejoignez la discussion

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *