L’Egypte et les Emirats arabes unis veulent investir 20 milliards de $ pour developper des secteurs économiques et sociaux
#Actualite #Collectivites #Decideurs #Economie #Institutions #Politique #EGYPTE
Denys Bédarride
mardi 3 décembre 2019 Dernière mise à jour le Mardi 3 Décembre 2019 à 09:29

Les Etats égyptien et émirati vont réaliser des investissements conjoints de l’ordre de 20 milliards de dollars dans de nombreux secteurs économiques et sociaux. C’est ce qu’a annoncé, Cheikh Mohammed bin Zayed al-Nahyan, prince héritier d’Abou Dhabi, lors d’une visite effectuée par le président égyptien Sissi aux Emirats arabes unis.

Le nouveau fonds d’investissement devrait être géré par Abu Dhabi Development Holding Company et le fonds souverain égyptien d’investissement. Il servira à établir des projets d’investissements stratégiques communs, des fonds spécialisés et des outils d’investissement dans un certain nombre de secteurs.

Si aucun détail précis n’a été fourni quant aux secteurs concernés ainsi qu’à la période de lancement du nouveau fond, il faut souligner que cette annonce intervient dans un contexte de consolidation des relations du Caire avec l’un de ses principaux alliés dans le monde.

Depuis l’arrivée d’Abdel Fattah al-Sissi à la tête de l’Egypte, après la chute de Mohamed Morsi, les Emirats arabes unis et l’Arabie Saoudite ont été les principaux bailleurs de fonds du pays nord-africain. Il s’agit d’ailleurs de la deuxième visite du président Sissi dans l’Etat émirati, en deux ans.

Pour rappel, après la destitution du président Morsi en 2013, l’Arabie saoudite, le Koweït et les Emirats arabes unis avaient également promis à l’Egypte un total de 12 milliards de dollars en prêts, dons et livraisons de carburant.

Source Agence Ecofin novembre 2019

Réagissez à cet article

Vos commentaires

Rejoignez la discussion

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *