Maroc : un prêt de 45 millions d’euros pour exploiter le projet Noor Midelt I
#Actualite #AideAuxEntreprises #BuzzNews #Collectivites #Decideurs #Economie #Emploi #EmploiFormation #EnDirectDe #Entreprises #Institutions #VieDesEntreprises #MAROC
Rédaction Ecomnews Med
mercredi 4 décembre 2019 Dernière mise à jour le Mercredi 4 Décembre 2019 à 18:04

Selon une source officielle, la Banque Européenne pour la Reconstruction et le Développement vient d’accorder un prêt de 45 millions d’euros (soit environ 470 millions de dirhams) au projet Noor Midelt I. Ce projet solaire est mené par Masen, l’Agence marocaine pour l’énergie durable, et a pour objectif de devenir le plus grand projet solaire multi techniques au monde.

Noor Midelt I va ainsi bénéficier d’un prêt de 45 millions d’euros, afin de développer, construire et exploiter le projet. Pour rappel, l’investissement global du projet lancé par le roi Mohammed VI s’élève à 740 millions d’euros. Ce prêt, multidevises, a été accordé à la société de projet détenue par Masen à 25%, et par un consortium d’entreprises à 75%. Ce consortium, composé d’EDF Renouvelables (35 %), Masdar (30 %), et Green of Africa (10 %), a remporté en mai dernier l’appel d’offres international afin de mettre en œuvre ce projet titanesque.

Concernant le prêt, c’est le groupe Masdar des Emirats Arabes Unis qui va être le garant, tandis que diverses institutions contribuent au financement de Noor Midelt I (la Banque mondiale, la Banque européenne d’investissement, la Banque  de développement allemande KfW, l’Agence française de développement, la Banque africaine de développement, le Fonds des technologies propres, la BERD..).

Le projet devrait entamer ses travaux de construction fin 2019, pour une mise en service courant 2022.

Le projet Noor Midelt I, la combinaison innovante des énergies

Avec les centrales solaires Noor, le Maroc affiche sa volonté de développer les solutions renouvelables pour l’électricité, et ainsi diversifier, et surtout décarboner, sa production d’énergie. Le pays a commencé sa campagne avec la centrale de Noor Ouarzazate, l’une des plus grandes centrales au monde (avec Solar Star en Californie). Et le Maroc poursuit sa course aux énergies renouvelables avec Noor Midelt, un complexe situé sur un plateau de la Haute Moulouya à une vingtaine de kilomètres au nord-est de la ville de Midelt, avec un projet encore plus ambitieux : en combinant des technologies du solaire photovoltaïque (PV) et  de l’énergie solaire concentrée (CSP), Noor Midelt aura une puissance installée de 800 MW avec une capacité de stockage de 5 heures, et permettra de fournir une énergie solaire pilotable à un tarif moyen de 6 centimes USD / kWh.

Noor Midelt sera l’une des premières centrales hybrides combinant les énergies CSP et PV. Les travaux devraient démarrer fin 2019.

Réagissez à cet article

Vos commentaires

Rejoignez la discussion

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *