Quelle est la situation économique du Liban en ce début d'année 2020 ?
#Actualite #AnalyseEconomique #AvisDExperts #BuzzNews #Economie #LIBAN
Denys Bédarride
lundi 6 janvier 2020 Dernière mise à jour le Lundi 6 Janvier 2020 à 10:12

Croissance, balance commerciale, inflation, activité portuaire, exportation, importation, tourisme … voici les résultats pour 2019.

La croissance en volume de l’indicateur synthétique (Coincident Indicator) de la Banque du Liban a été négative à hauteur de -3,4% entre les dix premiers mois de l’année 2018 et les dix premiers mois de l’année 2019.

Le déficit de la balance commerciale s’est établi à 13,51 Mds$ au cours des dix premiers mois de l’année 2019, en baisse de 6,25% sur un an. Les exportations ont atteint 3,1 Mds$ (+25,96%) alors que les importations ont représenté 16,61 Mds$ (-1,55%).

Sur les onze secteurs de l’économie réelle sur lesquels est contruit cet indicateur, huit sont négatifs et trois positifs sur la période considérée.

Les « secteurs positifs » sont les exportations en hausse de 25,3%.

Le nombre de touristes qui a augmenté de 5% et le « trafic passagers » de l’aéroport international de Beyrouth qui a progressé de 1,7%.

Les « secteurs négatifs » sont le nombre de permis de construire qui est en baisse de 30,4% ; les livraisons de ciment qui ont diminué de 29,7% ; les ventes de voiture neuves qui reculent de 27,2% ; la valeur des transactions immobilières qui a perdu 20,7% ; les compensations de chèques qui ont baissé de 18,4% ; le nombre de conteneurs au port de Beyrouth qui a diminué de 13,3% ; la production d’électricité qui est en recul de 1,9% et les importations qui ont connu une légère baisse de 1,5%.

D’après les Autorités portuaires, le montant des recettes dégagées par le Port de Beyrouth a diminué de 13,9% entre les onze premiers mois de l’année 2018 et les onze premiers mois de l’année 2019 pour s’établir à 184,6 M$ à la fin du mois de novembre.

Quant au nombre des conteneurs, il a diminué de 14,8% dans le même temps.

Le nombre des nouveaux permis de construire et la superficie qu’ils couvrent ont diminué respectivement de 19,4% et de 32,1% entre les onze premiers mois de l’année 2018 et les onze premiers mois de l’année 2019.

Calculée en glissement annuel par l’Administration Centrale des Statistiques, l’inflation s’établissait à 3,2% à la fin du mois de novembre 2019. Calculée en moyenne, elle s’établissait à 2,5% au cours des onze premiers mois de l’année 2019 (contre 6,3% sur la même période en 2018).

Le nombre et le montant des chèques compensés (cleared checks) ont respectivement diminué de 16,2% et de 17,1% entre les onze premiers mois de l’année 2018 et les onze premiers mois de l’année 2019.

Enfin, d’après le Ministère des Finances, le montant des transferts budgétaires à Electricité du Liban a été ramené de 1,2 Md$ au cours des neuf premiers mois de l’année 2018 à 1,1 Md$ au cours des neuf premiers mois de l’année 2019 soit 9,4% des dépenses de l’Etat.

Source Ambassade de France au Liban 

 

Réagissez à cet article

Vos commentaires

Rejoignez la discussion

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *