Moyen-Orient/Afrique du Nord : Ce qu'il ne fallait pas rater de l'actualité économique 35
#Actualite #AideAuxEntreprises #BuzzNews #Collectivites #Decideurs #Economie #Emploi #EnDirectDe #Entreprises #Politique #VieDesEntreprises
Rédaction Ecomnews Med
jeudi 9 janvier 2020 Dernière mise à jour le Jeudi 9 Janvier 2020 à 08:45

Nous avons préparé pour vous un condensé de l’actualité économique de la région MENA cette semaine avec l’appui du Service économique régional (Levant, Iran et Irak) de l’Ambassade de France au Liban ainsi que celui de Dubaï.

L’actualité économique en Egypte : 

La Banque Centrale a annoncé l’adjudication le 6 janvier de Bons du Trésor à un an, libellés en dollars, pour un montant de 800 M$. La dernière adjudication de ce type, opérée le 10 décembre dernier, s’est conclue à un taux d’intérêt moyen de 3,589%.
 
D’après les données de la Banque Centrale, la Livre égyptienne s’est établie en moyenne à 16,81 EGP/US$ et à 18,42 EGP/EUR en 2019 contre respectivement 17,82 EGP / US$ et 21,04 EGP / EUR en 2018.
 
D’après la Banque Centrale, le montant des créances douteuses est passé de 4,4% des prêts bruts à la fin septembre 2018 à 4,5% des prêts bruts à la fin septembre 2019. Quant à leur taux de provisionnement (coverage ratio), il a été ramené de 98,1% à 97,4%
 
D’après la Banque Centrale, pour information, les créances douteuses s’établissaient entre septembre 2018 et septembre 2019 à 3,9% des prêts bruts et étaient provisionnées à hauteur de 98% à la fin de l’année 2018.
 
D’après la Banque Centrale, le ratio moyen de solvabilité des banques commerciales est passé de 16% à la fin septembre 2018 à 18,1% à la fin septembre 2019. La rentabilité des actifs a été ramenée de 1,5% à 1,4% et celle des fonds propres de 21,5% à 19,2%.
 
L’indice EGX 30 qui regroupe les 30 plus importantes capitalisations en Bourse du Caire a progressé de 7,5% en moyenne en 2019 alors qu’il avait diminué de 13,5% en 2018. Il clôture l’année 2019 à 13 962 points.
 
Le nombre d’abonnés à la téléphonie mobile serait passé de 94,59 millions à la fin septembre 2018 soit un taux de pénétration du mobile à 102,93% de la population) à 94,9 millions à la fin du mois de septembre 2019 soit un taux de pénétration du mobile à 95%.
 
40% du nombre d’abonnés à la téléphonie mobile soit 38,17 millions de personnes utilisaient internet à partir de leur mobile à la fin du mois de septembre 2019 contre 35% soit 33,3 millions à la fin du mois de septembre 2018.
 
La part des T-Bills détenus par les non-résidents est passée de 15,1% du total de l’encours soit 194,5 mds EGP fin novembre 2018 à 16,9 % du total de l’encours (soit 249,3 mds EGP) fin novembre 2019. 20,9% de l’encours était détenu par la National Investment Bank.
 
D’après l’Automotive Marketing Information Council, le nombre de véhicules neufs (voitures, bus, camions) vendus sur les onze premiers mois de l’année a été ramené de 166 792 en 2018 à 161 154 en 2019, soit une diminution voisine de 3,4%.
 
D’après l’Automotive Marketing Information Council, en 2019 le nombre de voitures neuves vendues a diminué de 8,6% soit 112 931 unités alors que celui des bus et camion a augmenté respectivement de 22% soit 17 562 unités et de 6,2% soit 30 661 unités.
 
D’après l’Automotive Marketing Information Council, en 2019 le nombre de voitures neuves vendues a diminué de 8,6% soit 112 931 unités. Chevrolet (23,3%), Nissan (11,8%), Hyundai (10,4%), Toyota (10%) et Renault (7,6%) ont les plus importantes parts de marché en volume.

L’actualité économique en Israël  : 

D’après les premiers chiffres publiés par le Bureau Central des Statistiques, la croissance en volume du PIB a été de 3,3% en 2019. Dans le même temps, le PIB par habitant aurait augmenté de 1,3% pour s’établir à 43 600$ en prix courants.
 
D’après les premiers chiffres publiés par le Bureau Central des Statistiques, le solde de la balance des paiements s’établirait à 14,8 Mds$ (soit 3,7% du PIB) en 2019. Quant au déficit public il s’établirait à 45,7 Mds de NIS (soit 3,2% du PIB).
 
D’après le Bureau Central des Statistiques, et calculée en glissement annuel, l’inflation s’établissait à 0,3% à la fin du mois de novembre 2019.
 
D’après le Bureau Central des Statistiques, le taux de chomage s’est établi à 3,9% de la population active à la fin du mois de novembre 2019.
 
D’après le Bureau Central des Statistiques, le nombre des nuitées touristiques a augmenté de 5,1% entre les onze premiers mois de l’année 2018 et les onze premiers mois de l’année 2019. #Tourisme
 
L’acheminement de gaz naturel depuis les gisements offshore de Léviathan vers la côte israélienne et vers la Jordanie aurait officiellement débuté le 31 décembre.
 
 

L’actualité économique au Liban : 

La croissance en volume de l’indicateur synthétique de la Banque du Liban a été négative à -3,4% entre les dix premiers mois de 2018 et les dix de 2019. Sur les 11 secteurs de l’économie réelle sur lesquels est contruit cet indicateur, 8 sont négatifs et 3 positifs.
 
Les «secteurs positifs» qui contribuent à la croissance du pays sont les exportations en hausse de 25,3% ; le nombre de touristes qui a augmenté de 5% et le trafic passagers de l’aéroport international de #Beyrouth qui a progressé de 1,7%.
 
Les secteurs négatifs qui ralentissent la croissance du Liban sont le nombre de permis de construire en baisse de 30,4% ; les livraisons de ciment qui chutent de 29,7% ; les ventes de voiture neuves en recul de 27,2% et la valeur des transactions immobilières qui ont perdu 20,7%
 
D’après les Autorités portuaires, le montant des recettes dégagées par le Port de #Beyrouth a diminué de 13,9% entre les 11 premiers mois de 2018 et les 11 premiers de 2019 pour s’établir à 184,6 M$ à la fin novembre. Quant au nombre des conteneurs, il a diminué de 14,8%
 
Le nombre des nouveaux permis de construire et la superficie qu’ils couvrent ont diminué respectivement de 19,4% et de 32,1% entre les onze premiers mois de l’année 2018 et les onze premiers mois de l’année 2019. #immobilier
 
Le déficit de la balance commerciale s’est établi à 13,51 Mds$ au cours des dix premiers mois de l’année 2019, en baisse de 6,25% sur un an. Les exportations ont atteint 3,1 Mds$ (+25,96%) alors que les importations ont représenté 16,61 Mds$ (-1,55%).
 
Calculée en glissement annuel par l’Administration Centrale des Statistiques, l’#inflation s’établissait à 3,2% à la fin novembre 2019. Calculée en moyenne, elle s’établissait à 2,5% au cours des onze premiers mois de 2019 contre 6,3% sur la même période en 2018.
 
Le nombre et le montant des chèques compensés (cleared checks) ont respectivement diminué de 16,2% et de 17,1% entre les onze premiers mois de l’année 2018 et les onze premiers mois de l’année 2019.
 
D’après le Ministère des Finances, le montant des transferts budgétaires à Electricité du Liban a été ramené de 1,2 Md$ au cours des neuf premiers mois de 2018 à 1,1 Md$ au cours des neuf premiers mois de 2019 soit 9,4% des dépenses de l’Etat.  
 

L’actualité économique en Palestine : 

13,25 millions de Palestiniens sont recensés dans le monde dont 5,039 millions en Palestine, 3,02 millions en Cisjordanie, 2,02 millions à Gaza, dont 42% de réfugiés, 1,597 millions en Israël, 5,956 millions dans les pays arabes et 727 000 dans d’autres pays étrangers.
 
D’après le Ministère du Tourisme et des Antiquités, le nombre de touristes ayant visité la Palestine en 2019 a atteint 3 520 000, soit une augmentation de 15,4% par rapport à 2018. 
 
Le niveau de la dette publique est passé de 8,738 Mds de NIS (2,35 Mds$) à la fin novembre 2018 à 9,749 Mds de NIS (2,81 Mds$) à la fin novembre 2019. La dette domestique est passée de 1 320,6 M$ à 1 621,4 M$ et la dette extérieure de 1 031,3 M$ à 1 189,2 M$.
 
Le déficit budgétaire est passé de 1 080 M de NIS sur les onze premiers mois de 2018 à 1 356 M de NIS sur les onze premiers mois de 2019, soit une hausse voisine de 25%.
 
D’après les derniers chiffres préliminaires publiés par le PCBS, la croissance en volume du PIB aurait atteint 1,9% sur les neuf premiers mois de l’année 2019 (+2,27% en Cisjordanie, +0,36% à Gaza).
 
Un collectif rassemblant 1 100 citoyens israéliens ont attaqué en justice la banque jordanienne Arab Bank Group avec une demande de réparations de 5,8 Mds$ pour cause de coopération, soutien et encouragement d’actions terroristes contre des citoyens israéliens.

L’actualité économique en Iran/Irak : 

Irak : D’après les chiffres publiés par Irak Body Count, le nombre des victimes de la violence aurait été ramené de 3 319 en 2018 à 2 392 en 2019, soit une baisse voisine de 28 %.
 
Irak : Un regain de violence, lié au mouvement social d’ampleur que connaît l’Irak est observé depuis le 1er octobre. Le nombre de victimes de la violence est passé de 620 au cours du 4ème trimestre 2018 à 850 au cours du 4ème trimestre 2019, soit une augmentation de 37%.
 
Iran : La Compagnie nationale pour la distribution des produits pétroliers a organisé 19 nouvelles sessions de vente d’essence via l’IRENEX. 623 000 tonnes on shore auraient été proposées à un prix de 500$ la tonne. 71 000 tonnes auraient été vendues à un prix de 559$ la tonne.
 
Iran : D’après Kpler, les exportations de gaz de pétrole liquéfié (GPL) auraient été ramenées de 5,2 M de tonnes en 2018 à 5 M de tonnes en 2019, soit une baisse de 4%. Sur la même période, les exportations de mazout seraient passées de 150 000 b/j à 290 000 b/j, soit +93%.
 
Iran : D’après l’Organisation maritime et portuaire (IPMO), le volume des marchandises transitant par les principaux ports aurait été ramené de 146,4 M de tonnes à la fin des onze premiers mois de 2018 à 142,3 M de tonnes à la fin des onze premiers mois de 2019.
 
Iran : D’après Eurostat, la valeur des échanges commerciaux avec l’Union Européenne a été ramenée de 17,2 Mds€ au cours des dix premiers mois de 2018 à 4,3 Mds€ au cours de 2019, soit une baisse de 75%. Elle atteint 84% pour les échanges bilatéraux 
 
Iran : D’après le Centre National des statistiques, calculée en glissement annuel, l’inflation était de 27,8% à la fin du mois de décembre. Calculée en moyenne, elle s’établirait à 40% sur les douze derniers mois.
 
Iran : Le montant total des crédits alloués aux secteurs agriculture, mines, industrie, commerce, construction et services par les banques serait passé de 4,16 trillions IRR sur les 8 premiers mois de 2018 à 5,31 trillions IRR sur les 8 premiers mois de 2019, soit +27,6%.
 
Iran : Le montant total des transactions de vente de devises via le système NIMA (marché des changes secondaire géré par la Banque centrale) serait passé de 6,2 Mds€ au cours des 9 premiers mois de 2018/2019 à 12,1 Mds€ au cours des 9 premiers mois de 2019/2020, soit +95%.
 
Iran : D’après l’Iran Airports Company, le trafic passagers des aéroports serait passé de 36,8 M de personnes à 35,3 M de personnes entre les huit premiers mois de 2018/2019 et les huit premiers mois de 2019/2020, soit une baisse dans des proportions voisines de 4%.

 

 

Réagissez à cet article

Vos commentaires

Rejoignez la discussion

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *