L’ Algérie se prépare à un nouveau projet de constitution
#Actualite #Decideurs #Economie #Politique #ALGERIE
Denys Bédarride
vendredi 10 janvier 2020 Dernière mise à jour le Vendredi 10 Janvier 2020 à 13:52

Le président algérien, Abdelmejid Tebboune, a chargé un groupe d’experts, dirigé par un expert en droit international, de préparer un nouveau projet de constitution.

 

Tebboune a reçu, ce 8 janvier, le professeur d’université, membre du Comité du droit international des Nations Unies, Ahmed Larabeh, qu’il a nommé président du comité d’experts chargé de préparer des propositions d’amendement de la constitution.

Le comité “présentera ses propositions d’amendement de la constitution au président de la république” sans fournir plus de détails sur l’identité des membres du comité, leur nombre et la nature de ses travaux.

Lors de sa présidence, le 5 janvier, du premier conseil des ministres, le Chef de l’Etat algérien a annoncé son intention d’apporter de “profondes modifications à la constitution et de revoir le système de gouvernement” du pays, afin de construire une nouvelle république.

Le président algérien n’a pas révélé la nature des amendements qu’il introduira dans la constitution, mais il avait précédemment annoncé après son investiture qu’il ouvrirait un dialogue sur le dossier, et qu’il reconsidérerait les larges pouvoirs du président qui ne sera plus élu que pour deux mandats.

L’ancien président Abdelaziz Bouteflika a introduit plusieurs amendements à la constitution actuelle, conduisant au renforcement des pouvoirs du président de la République au détriment des pouvoirs du Premier ministre.

Le dernier amendement constitutionnel en date, remonte au début de 2016. Les mandats présidentiels avaient alors été limités à deux mandats consécutifs, alors qu’il n’y avait aucune limitation dans la constitution précédente. Autre amendement apporté à la constitution fut la reconnaissance de la langue berbère comme deuxième langue nationale en plus de l’arabe.

Ahmed Larabeh, nommé à la tête du Comité d’experts chargé de présenter un projet de nouvelle constitution, est un expert juridique algérien et membre de la Commission du droit international des Nations Unies depuis 2011.

Il est également professeur de droit international, professeur invité dans plusieurs universités européennes. Larabeh est également conseiller juridique à la Cour internationale de Justice et expert en arbitrage international.

Source Agence Anadolu janvier 2020

 

Réagissez à cet article

Vos commentaires

Rejoignez la discussion

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *