Le Maroc veut se couvrir contre les catastrophes naturelles grâce à un Fonds de solidarité et l’appui de la Banque Mondiale
#Actualite #AnalyseEconomique #Economie #Institutions #Politique #MAROC
Denys Bédarride
mercredi 22 janvier 2020 Dernière mise à jour le Mercredi 22 Janvier 2020 à 08:26

La Banque mondiale a accordé une ligne de précaution de 2,6 milliards de dinars marocains soit 270 millions $ au Maroc, afin de permettre au pays de faire face aux risques liés aux catastrophes naturelles.

La signature de l’accord relatif à cet appui financier a eu lieu le jeudi 16 janvier 2020 entre le ministre marocain de l’économie et des finances, Mohamed Benchaaboun, et le directeur du département Maghreb et Malte de la Banque mondiale, Jesko Hentschel.

Cette ligne de précaution viendra compléter le régime de couverture contre les conséquences des évènements catastrophiques mis en place par les autorités marocaines, et entré en vigueur le 1er janvier 2020. Ce nouveau dispositif est alimenté par le budget de l’Etat du Maroc à hauteur de 800 millions de dinars (83,3 millions $).

Ce régime qui couvre l’ensemble de la population marocaine, se compose d’un volet assurantiel au profit des personnes titulaires d’un contrat d’assurance et d’un volet allocataire au profit des personnes ne disposant pas de couverture qui pourront bénéficier du Fonds de solidarité contre les catastrophes naturelles.

Source Agence Ecofin janvier 2020

Réagissez à cet article

Vos commentaires

Rejoignez la discussion

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *