Libye : Les pertes dues à la fermeture des installations pétrolières dépassent les 622 M USD au 30 janvier 2020 !
#Actualite #AnalyseEconomique #EchangesMediterraneens #Economie #Politique
Denys Bédarride
vendredi 7 février 2020 Dernière mise à jour le Vendredi 7 Février 2020 à 08:22

Les pertes dues à la fermeture des installations pétrolières dépassent les 622 M USD le 30 janvier 2020, soit 51,9 M USD par jour en moyenne. Mais à priori, il n’y a pas de menace pour les exportations de gaz vers l’Europe, via le gazoduc Green Stream. 

 

Le président de la National Oil Corporation (NOC), Mustafa Sanallah, a révélé que la production de pétrole de la Libye pourrait baisser à 72 000 barils par jour, indiquant que la production est passée de 1,2 million de barils par jour à 262 000 barils, après la fermeture des installations pétrolières. 

« Il y a des efforts pour rouvrir les champs et les ports fermés », a déclaré le 27 janvier Mustafa Sanallah à Reuters, soulignant qu’il n’y a pas de menace pour les exportations de gaz vers l’Europe, via le gazoduc Green Stream, jusqu’à présent. Le gouverneur de la Banque centrale de Libye, Saddek Elkaber, a appelé la communauté internationale à aider à mettre fin à la fermeture des ports pétroliers

Source : Service Économique Régional Tunisie-Libye // Economic Service Tunisia-Libya
Ambassade de France en Tunisie // French Embassy in Tunisia

Réagissez à cet article

Vos commentaires

Rejoignez la discussion

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *