L' Algérie annonce de nouvelles mesures pour favoriser l’écosystème start-up et l’innovation
#Actualite #AideAuxEntreprises #Decideurs #Economie #Entreprises #ALGERIE
Denys Bédarride
mardi 11 février 2020 Dernière mise à jour le Mardi 11 Février 2020 à 08:19

Lors du Conseil des ministres de la République d’Algérie, présidé le 3 février 2020 par le président Abdelmadjid Tebboune, de nombreuses mesures ont été annoncées en faveur de l’écosystème start-up et de l’innovation.

 

Yassine Djeridene, le ministre de la Micro entreprise, des Start-up et de l’Économie de la connaissance, a annoncé le projet de création du Conseil national de l’innovation, placé sous la tutelle du président de la République.

Il a également annoncé la mise en place des bases juridiques des Instituts de transfert de technologies durant le premier trimestre de l’année 2020, avec une phase pilote qui sera lancée dans deux universités, à travers deux centres spécialisés dans les domaines de l’intelligence artificielle et de l’Internet des objets, en collaboration avec des compétences algériennes établies à l’étranger.

Le ministère a aussi indiqué qu’il travaille sur l’institution du cadre juridique, réglementaire et fonctionnel de la start-up et la définition juridique de la start-up et de l’incubateur, la détermination des voies et moyens d’évaluer leur performance, l’élaboration d’une feuille de route pour le financement de ce type d’entreprises via la Bourse et le capital investissement, la détermination des modalités de contribution des émigrés et la mise en oeuvre des mécanismes d’exonération quasi totale, afin de permettre aux jeunes de contribuer efficacement à l’affranchissement de l’économie nationale de la dépendance aux hydrocarbures.

Il est en plus prévu la création de « la Cité des start-up qui constituera un Centre de technologies multiservices à haute attractivité pour renforcer la place de l’Algérie en tant que pôle africain en matière de création et d’innovation », a déclaré le ministre Yassine Djeridene.

Selon le président de la République, qui appelle à accélérer l’organisation d’un salon dédié aux start-up et aux petites et moyennes entreprises (PME), « le ministère de la Micro entreprise sera la locomotive de la nouvelle économie et aura appui et soutien dans sa révolution numérique ».

Il a d’ailleurs ordonné à nouveau la création d’un fonds destiné au financement de l’innovation.

 

Source Agence Ecofin février 2020

Réagissez à cet article

Vos commentaires

Rejoignez la discussion

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *