Tunisie : Le champ gazier de Nawara devrait créer 3000 emplois et 1% de croissance
#Actualite #AnalyseEconomique #Collectivites #Economie #Emploi #Institutions #TUNISIE
Denys Bédarride
vendredi 14 février 2020 Dernière mise à jour le Vendredi 14 Février 2020 à 16:20

“Le champ gazier Nawara augmentera d’un milliard de dinars par an (354 millions de dollars) le produit intérieur brut, renforçant ainsi le taux de croissance de 1%”, a déclaré le ministre tunisien de l’Industrie et des Petites et Moyennes Entreprises, Slim Feriani.

 

C’est ce qui ressort de la conférence de presse tenue, le 7 février, par le ministre Feriani, concernant le projet gazier Nawara, au siège de l’Entreprise tunisienne d’Activités Pétrolières (ETAP).

Entrée en activité mercredi, le champ de gaz naturel Nawara, dans le sud du gouvernorat de Tataouine, représente le plus grand projet en Tunisie avec une valeur d’investissement de 3,5 milliards de dinars (1,24 milliard de dollars).

En effet, le projet a une capacité de production de 2,7 millions de mètres cubes de gaz naturel par jour, ce qui représente 50% de la production nationale de gaz. Il fournira sept mille barils de pétrole et 3 200 barils de gaz liquide.

Le ministre de l’Industrie a affirmé que le champ créera 3 000 emplois sur le marché local, réduira les importations d’énergie de 30% et couvrira 20% du déficit national des hydrocarbures.

Il est à noter que le déficit énergétique en Tunisie est passé de 49% en 2017 à 52% en 2018 selon les chiffres officiels.

Découvert en 2006 après deux opérations de forage, le permis d’exploitation du champ Nawara a été attribué par le ministère tunisien de l’Industrie à la compagnie pétrolière autrichienne privée OMV.

Source Agence Anadolu

Réagissez à cet article

Vos commentaires

Rejoignez la discussion

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *