Algérie : BP veut vendre sa participation de 49,5% dans le complexe de gaz naturel d’In Amenas (Sahara) pour 2 milliards de dollars
#Actualite #AnalyseEconomique #Economie #Entreprises #VieDesEntreprises #ALGERIE
Denys Bédarride
lundi 17 février 2020 Dernière mise à jour le Lundi 17 Février 2020 à 11:33

Le producteur britannique de pétrole et de gaz BP cherche à céder sa participation de 45,9 % dans le complexe de traitement de gaz naturel d’In Amenas, situé au cœur du désert du Sahara. La société a fait cette annonce en fin de semaine dernière après l’échec des négociations avec le géant russe Rosneft.

 

 

BP a prévu de vendre sa part dans le complexe à environ 2 milliards de dollars et aurait contacté à ce propos un certain nombre de grandes compagnies pétrolières et gazières.

Une opération qui s’inscrit dans sa stratégie visant à se débarrasser de 15 milliards de dollars d’actifs avant la mi-2021. BP a déjà vendu près de 10 milliards de dollars d’actifs pétroliers et gaziers dans le monde depuis le début de l’année dernière.

Cette opération intervient quelques années après que le site a été l’objet d’une attaque djihadiste en 2013, qui a fait 40 morts.

Les partenaires de BP sur le site sont le norvégien Equinor (45,9 %) et Sonatrach, la société publique algérienne des hydrocarbures (8,2 %).

L’usine produit l’équivalent de 46 000 barils de pétrole par jour.

 

Source Agence Ecofin février 2020

Réagissez à cet article

Vos commentaires

Rejoignez la discussion

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *