#Actualite #AnalyseEconomique #AvisDExperts #BuzzNews #Decideurs #EchangesMediterraneens #Economie #EnDirectDe #Institutions #PhotosEtVideos #Politique
Rédaction Ecomnews Med
jeudi 20 février 2020 Dernière mise à jour le Jeudi 20 Février 2020 à 09:24

Ecomnews Med est allé à la rencontre de Jean-Louis Guigou, le Président de l’IPEMED (Institut de prospective économique du monde méditerranéen). Quel bilan tire-t-il de l’action de l’Institut depuis plus de 10 ans ? Interview exclusive.

 

L’Institut de Prospective Economique du Monde Méditerranéen (IPEMED) est un laboratoire d’idées. Son objectif est de rapprocher les rives nord et sud de la Méditerranée par l’économie et penser l’espace Afrique, Méditerranée, Europe.

« Les idées que nous défendons progressent bien : régionalisation de l’économie,  coproduction, l’idée de ne pas exporter au Maghreb, mais d’aller produire la bas… » explique Jean-Louis Guigou, le Président d’IPEMED.

« La jeunesse va nous surprendre »

« Nous avançons mais la Méditerranée reste déchirée : le Liban se fracture, la Libye et la Syrie sont en guerre, la Tunisie instable… Ce que nous espérions avec les printemps arabes prend beaucoup plus de temps que prévu ».

« La jeunesse se révolte à Hong-Kong, en Syrie, au Soudan, au Liban et en Iran… En Algérie c’est la jeunesse qui a mis la population dans la rue. Tous ces jeunes sont très informatisés, ils sont dans le numérique et on ne peut plus leur raconter des histoires donc les dictatures sont ébranlées, les autocrates contestés. »

Pour Jean-Louis Guigou : « Avec 500 millions d’habitants vieillissants, l’Europe doit faire le choix du développement accéléré de l’Afrique qui comptera 2,5 milliards d’habitants en 2050. Les marchés sont et seront de plus en plus au Sud. Il ne s’agit pas que de business : nouer un partenariat économique et industriel avec l’Afrique, grâce à la contribution active des diasporas, dans le but de transformer localement ses immenses ressources naturelles et humaines, est le meilleur moyen de contribuer à son développement. »

Réagissez à cet article

Vos commentaires

Rejoignez la discussion

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *