La France est toujours le premier investisseur étranger en Tunisie
#Actualite #AnalyseEconomique #EchangesMediterraneens #Economie #Emploi #Institutions #TUNISIE
Denys Bédarride
vendredi 21 février 2020 Dernière mise à jour le Vendredi 21 Février 2020 à 08:19

Les IDE ( investissements directs étrangers) en Tunisie en 2019 ont baissé de -9,6% par rapport à 2018 à 2,48 Mds TND (754,6 M EUR) ; la France reste de loin le premier investisseur étranger en Tunisie avec des IDE de 540,6 M TND en 2019.

 

 

Selon les données préliminaires de flux d’investissements internationaux publiées par l’Agence de promotion de l’investissement extérieur (FIPA), les flux d’investissements internationaux entrants en Tunisie (IDE et investissements de portefeuille) en 2019 ont diminué de -7,6% en glissement annuel (g.a.), à 2,65 Mds TND (806,1 M EUR) en 2019.

Les flux d’IDE, qui représentent l’essentiel des flux d’investissements étrangers, ont baissé de -9,6% en g.a. à 2,48 Mds TND en 2019 (754,6 M EUR), tandis que les flux d’investissements de portefeuille, plus résiduels, ont progressé de +36,2% en g.a. à 169,1 M TND en 2019.

Les flux d’IDE hors énergie en 2019 ont permis de réaliser 603 opérations d’investissement, aboutissant à la création de 14 353 nouveaux emplois. Il s’agit principalement de projets d’extension (79%, contre 21% pour les créations de projets).

La France reste le premier investisseur étranger en Tunisie avec des IDE hors énergie de 540,6 M TND en 2019, soit 34% de la totalité des IDE, mais ce montant est en baisse de – 13,8% par rapport à 2018. L’Allemagne devient le deuxième investisseur (180,7 M TND, +32,4% en g.a.) devant l’Italie (173,7 M TND, +12,5% en g.a.) et le Qatar (152,9 M TND, -68,1% en g.a.).

La France est également le premier pays étranger créateur d’emplois en Tunisie hors énergie (5 401 nouveaux emplois), suivi de l’Allemagne (4 289) et l’Italie (2 524). Sur le plan sectoriel, les investissements dans le secteur industriel restent les plus importants, et ont augmenté de +10,6% à 1,25 Md TND.

Ensuite, il s’agit des investissements dans le secteur de l’énergie, relativement stables (-0,1% à 909,4 M TND).

Enfin, les investissements dans les secteurs des services et de l’agriculture ont régressé respectivement de -51,8% et -75,7% en g.a., pour s’établir à 302 et 18,6 M TND en 2019.

 

Source : Service Économique Régional Tunisie-Libye // Economic Service Tunisia-Libya

Ambassade de France en Tunisie // French Embassy in Tunisia

Réagissez à cet article

Vos commentaires

Rejoignez la discussion

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *