Egypte : Les travaux de construction du premier port sec du pays seront lancés à la fin février
#Actualite #AnalyseEconomique #Decideurs #Economie #EGYPTE
Denys Bédarride
mardi 25 février 2020 Dernière mise à jour le Mardi 25 Février 2020 à 16:06

Le projet de la construction de ce premier port sec qui prendra forme dans la ville du 6 octobre, sera exécuté par un consortium de trois entreprises : El-Sewedy Electric et 3A International d’Égypte, et l’allemande DB Schenker.

 

Fruit d’un partenariat public-privé, le futur port sec, dont le coût du projet s’élève à 176 millions de dollars, sera construit sur 100 feddans, environ 420 000 mètres carrés. La première phase est prévue pour se terminer d’ici fin 2021.

Une fois achevé, il aura une capacité de manutention de 720 000 conteneurs par an. Sa mise en service devrait limiter l’accumulation de marchandises et de conteneurs dans les ports importants d’Alexandrie et de Dekheila, ce qui contribuera à réduire le coût de la manutention sur ces plateformes.

Premier des huit ports secs que le gouvernement envisage de construire, il offrira près de 3 500 emplois directs et indirects, a indiqué le ministre égyptien des Transports, Kamel El-Wazir, notant qu’il contribuera au développement du quartier industriel de la ville du 6 octobre et des zones adjacentes.

 

Source Agence Ecofin février 2020

Réagissez à cet article

Vos commentaires

Rejoignez la discussion

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *