Tunisie : Le nouveau gouvernement veut rétablir la confiance avec les tunisiens
#Actualite #BuzzNews #Decideurs #Institutions #Politique #TUNISIE
Denys Bédarride
jeudi 27 février 2020 Dernière mise à jour le Jeudi 27 Février 2020 à 10:24

Le Premier ministre désigné Elyes Fakhfakh a affirmé, le 26 février, qu’il souhaitait que son gouvernement apporte plus de clarté et puisse rétablir la confiance des Tunisiens.

 

C’est ce qui ressort de son discours lors de la séance plénière dédiée au vote de confiance pour la composition gouvernementale au Parlement.

Pour Fakhfakh, “il y a des priorités urgentes et si le gouvernement parvient à obtenir la confiance, il oeuvrera jour et nuit avec la plus haute coordination sur ces priorités”.

“Aujourd’hui, nous comparaissons devant vous pour un contrat plus fort et plus profond que l’accord de confiance, en dépit de son importance en tant que nécessité constitutionnelle, mais nous le considérons comme insuffisant. Nous voulions que ce gouvernement soit un gouvernement de clarté et de restauration de confiance à travers un contrat que nous allons respecter”, a-t-il expliqué.

En effet, le chef du gouvernement résume les priorités de son gouvernement en huit actions, notamment, lutter contre les crimes et le non respect des lois, faire face à la dégradation du pouvoir d’achat, fournir les conditions d’une vie décente, relancer l’économie, encourager l’investissement, protéger les petites et moyennes entreprises et lutter contre toute forme de corruption.

Parmi les priorités figurent également la mobilisation des ressources financières nécessaires à l’État pour l’année 2020, la préservation de la valeur de la monnaie nationale, ou encore la réduction du taux d’inflation.

Fakhfakh a, aussi, évoqué la réalisation de la transformation numérique, la mobilité énergétique et la réforme du système agricole. “Lors d’une prochaine session devant le Parlement, nous fournirons plus de détails sur les grandes lignes de notre programme et les projets que nous avons présentés”, a-t-il poursuivi.

“Le nouveau gouvernement est une large coalition qui représente la scène politique et sa diversité. Il fonctionnera en respectant un mémorandum contractuel pour le rétablissement de l’espoir et de la confiance du peuple”, a-t-il ajouté.

Pour obtenir la confiance du Parlement, le nouveau gouvernement doit obtenir une majorité de voix, soit 109 voix sur 217.

 

Source Agence Anadolu février 2020

Réagissez à cet article

Vos commentaires

Rejoignez la discussion

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *