Israël : Ce  2 mars le Likoud et son leader Benyamin Nétanyahou sont arrivés en tête des élections législatives
#Actualite #BuzzNews #Collectivites #Decideurs #EnDirectDe #Politique #ISRAEL
Janos Fernandez
mardi 3 mars 2020 Dernière mise à jour le Mardi 3 Mars 2020 à 11:27

Pour la troisième fois en moins d’un an, les élections législatives se sont tenues en Israël, les deux scrutins précédents n’ayant pas permis la formation d’un gouvernement.

Nétanyahou s’est réjoui de cette victoire et d’avoir déjoué les pronostics annonçant la fin de son règne ininterrompu commencé en 2009.

Contre toute attente, les sondages à la sortie des urnes indiquent qu’il n’y aura pas cette fois de nouveau blocage parlementaire puisque le Likoud hériterait de 36 ou 37 sièges contre 32 à 34 pour la formation Blanc Bleu de Benny Gantz.

En comptant ses alliés de la droite radicale et orthodoxe, le Likoud totaliserait 59 sièges à la Knesset. Benny Gantz pourrait compter sur 52 à 54 sièges.

En fait il s’agit de la même situation qu’en avril 2019, où Nétanyahou avait échoué à former une majorité de gouvernement. Avigdor Lieberman de la droite nationaliste laïque et ses six à huit sièges pourrait donc avoir une influence certaine.

Nétanyahou a déclaré : « Nous devons éviter d’autres élections. Il est temps de guérir les divisions. Il est temps de se réconcilier. »

Il a par ailleurs mis en avant ses relations avec les dirigeants mondiaux, au premier rang desquels Donald Trump, mais aussi avec les nations arabes et musulmanes comme Oman ou le Soudan.

Au final, le leader du Likoud célèbre peut-être trop tôt sa victoire et son discours apparaît comme un bel exemple d’auto-persuasion, pour d’une part exorciser un troisième blocage à la Knesset et sans doute pour faire oublier le début dans quinze jours de son procès pour corruption, malversation et abus de confiance.

La confirmation des résultats dans les heures qui viennent remettront dans tous les cas ses propos en perspective et donneront le ton des mois et années à venir pour Israël.

Réagissez à cet article

Vos commentaires

Rejoignez la discussion

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *