Tunisie : La situation du déficit budgétaire s’améliore. Quelles en sont les raisons ? 
#Actualite #AnalyseEconomique #AvisDExperts #BuzzNews #Collectivites #Economie #Institutions #TUNISIE
Denys Bédarride
jeudi 5 mars 2020 Dernière mise à jour le Jeudi 5 Mars 2020 à 09:20

Le déficit budgétaire de la Tunisie a atteint 3,5% du PIB en 2019, comme stipulé dans la loi de Finances complémentaire pour l’année 2019. Il marque ainsi une baisse notable par rapport à 2018 (4,8% du PIB). Cette résorption s’explique par la hausse plus rapide des recettes par rapport aux dépenses.

 
 

Le ministère des finances a publié l’exécution provisoire du budget de l’Etat pour l’année 2019. Le déficit budgétaire de la Tunisie pour l’année 2019 s’établit à 4,04 Mds TND, soit 3,5% du PIB. Il s’avère très légèrement inférieur au chiffre mentionné dans la Loi de Finances complémentaire (LFC) de 2019 (4,07 Mds TND, soit 3,5% du PIB). Il marque ainsi une nette résorption par rapport au déficit de 2018, qui s’élevait à 4,8% du PIB

Cette résorption s’explique par la hausse plus rapide des recettes par rapport aux dépenses. Les recettes fiscales ont notamment augmenté de +17,9% sur un an à 28,9 Mds TND en 2019, alors que les recettes non fiscales sont restées stables (+0,8% à 3,5 Mds TND).

En parallèle, les dépenses de fonctionnement ont augmenté de +11,6% à 26,4 Mds TND en 2019, du fait de la progression de la masse salariale dans la fonction publique (en hausse de +13,5% à 16,8 Mds TND, soit 63% des dépenses de fonctionnement, et 47% des dépenses totales hors remboursement du principal). 

Le montant des rémunérations s’est cependant avéré inférieur aux 17,2 Mds TND prévus dans la LFC. Les dépenses d’investissement public ont quant à elles légèrement augmenté (+3,3% à 6,1 Mds TND en 2019 ; inférieures aux 6,3 Mds TND prévus dans la LFC). Le montant des subventions reste substantiel mais a affiché une diminution (-2,3% sur un an à 4,8 Mds TND).

A noter que le besoin de financement sur l’année 2019 a atteint 9,95 Mds TND, en hausse de 4,8% par rapport à 2018. Il s’avère plus faible que prévu dans la LFC (10,3 Mds TND). Enfin, l’encours de la dette publique s’est amenuisé, passant de 77,9% du PIB en 2018 à 72,2% en 2019

Source : Service Économique Régional Tunisie-Libye // Economic Service Tunisia-Libya
Ambassade de France en Tunisie // French Embassy in Tunisia

 

Réagissez à cet article

Vos commentaires

Rejoignez la discussion

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *