Tunisie : La Banque centrale du pays table sur un taux d’inflation d’environ +5,3% pour 2020 et 2021
#Actualite #AnalyseEconomique #Economie #Entreprises #VieDesEntreprises #TUNISIE
Denys Bédarride
mercredi 11 mars 2020 Dernière mise à jour le Mercredi 11 Mars 2020 à 08:22

La Banque centrale de Tunisie (BCT) prévoit une poursuite de la trajectoire désinflationniste, avec un taux d’inflation estimé à 5,3% pour 2020 et 2021 ; la croissance des crédits à l’économie continue de décélérer à fin 2019.

 

Dans sa publication du 21 février 2020 intitulée « évolutions économiques et monétaires et perspectives à moyen terme », la Banque centrale de Tunisie (BCT) indique que la trajectoire désinflationniste devrait se poursuivre durant le 1e trimestre 2020, avec un taux d’inflation d’environ +5,8% en moyenne.

Pour rappel, l’inflation s’est établie à +6,7% en moyenne en 2019 (après +7,3% en 2018) et l’inflation sous-jacente s’est établie à +7,2% en moyenne en 2019 (après +8,2% en 2019). La BCT table sur un taux d’inflation d’environ +5,3% pour 2020 et 2021.

Par ailleurs, la décélération des crédits à l’économie entamée depuis février 2018 (+13,3% en g.a.) s’est poursuivie de façon continue, jusqu’à atteindre une croissance de +3,6% seulement en g.a. à fin 2019 (+8,9% un an auparavant). Cela s’explique notamment par les hausses du taux directeur de la BCT appliquées sur la période pour juguler l’inflation (qui se répercutent sur les taux des prêts accordés).

La décélération en décembre 2019 concerne aussi bien les crédits aux professionnels (+4,7% en décembre 2019 en g.a. contre +10,2% un an auparavant) que les crédits aux particuliers (+0,4 en décembre 2019 en g.a. contre +5,5% un an auparavant).

Selon la BCT, la décélération des crédits aux particuliers serait principalement liée à la décélération des crédits à la consommation (+1,9% à fin 2019 contre +10,3% un an auparavant) et au logement (+1,9% à fin 2019 contre +6,5% un an auparavant), dans le sillage du resserrement de la politique monétaire sur la capacité d’endettement des ménages. La décélération des crédits aux professionnels aurait concerné tous les secteurs, notamment l’industrie.

Enfin, le rythme d’accroissement de l’agrégat monétaire M3 a accéléré en décembre 2019 selon la BCT (+8,4% en g.a, contre +6,6% en décembre 2018), en lien avec la reprise de la contribution des créances nettes sur l’extérieur, et malgré la décélération des crédits à l’économie.

 

Source  : Service Économique Régional Tunisie-Libye // Economic Service Tunisia-Libya

Ambassade de France en Tunisie // French Embassy in Tunisia

 

Réagissez à cet article

Vos commentaires

Rejoignez la discussion

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *