Tunisie : La BEI demeure le 1er partenaire financier du pays en termes d'engagements, avec 3,9 milliards d’€ de prêts signés
#Actualite #AvisDExperts #BuzzNews #Decideurs #EchangesMediterraneens #Economie #Institutions #Politique #TUNISIE
Denys Bédarride
mercredi 18 mars 2020 Dernière mise à jour le Mercredi 18 Mars 2020 à 06:42

Le Chef de la Représentation de la Banque Européenne d’Investissement (BEI) en Tunisie alerte sur le faible montant des décaissements par rapport aux prêts signés, tout en assurant que le gouvernement pourra compter sur la BEI à l’avenir.

 

Le Chef de la Représentation de la Banque Européenne d’Investissement (BEI) en Tunisie, Jean-Luc Revereault, a accordé une interview au portail boursier Ilboursa.com.

Il a rappelé que la BEI est présente en Tunisie depuis 40 ans. En outre, la BEI demeure le 1er partenaire financier du pays en termes d’engagements, avec 3,9 Mds EUR de prêts signés. En % du PIB national, la Tunisie est de loin le 1er pays bénéficiaire des financements de la BEI.

La BEI intervient en Tunisie dans 4 domaines (à parts quasi égales) : l’énergie pour réduire la dépendance énergétique du pays et développer les énergies renouvelables, les transports avec financements d’autoroutes, de l’aéroport d’Enfidha, ou encore des nouvelles lignes du Réseau Ferroviaire Rapide – RFR – à Tunis, les infrastructures sociales (développement urbain dont la rénovation des médinas, santé, éducation, accès aux technologies de l’information et de la communication, gestion de l’eau et des déchets) et l’accès au crédit notamment pour les PME et les micro-entrepreneurs, via l’octroi de lignes de crédit).

La BEI a mis à disposition de la Tunisie une enveloppe de 2,5 milliards d’ EUR sur la période 2016-2020, soit 500 millions EUR par an.

Toutefois, seuls un peu plus de 1 milliard d’EUR ont été signés à ce jour, en raison de la baisse du nombre de projets soumis à la BEI en 2018.

Par ailleurs, environ 250 millions d’EUR par an sont décaissés, soit 1 milliard d’EUR au total sur la période 2016-2019.

Jean-Luc Revereault alerte sur le fait que seuls 20% des prêts signés depuis 2016 ont été décaissés. Concernant l’avenir, la BEI est selon lui « un partenaire sur qui le nouveau gouvernement tunisien peut compter pour les années qui viennent ».

 

Source : Service Économique Régional Tunisie-Libye // Economic Service Tunisia-Libya

Ambassade de France en Tunisie // French Embassy in Tunisia

Réagissez à cet article

Vos commentaires

Rejoignez la discussion

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *