Moyen-Orient/Afrique du Nord : Ce qu'il ne fallait pas rater de l'actualité économique de cette semaine  1
#Actualite #AvisDExperts #BuzzNews #Collectivites #Decideurs #EchangesMediterraneens #Economie #Entreprises #Institutions #Politique #VieDesEntreprises
Denys Bédarride
mercredi 1 avril 2020 Dernière mise à jour le Mercredi 1 Avril 2020 à 06:00

Découvrez le condensé de l’actualité économique de la région MENA cette semaine réalisé avec l’appui du Service Economique Régional de Beyrouth avec le concours des Services Economiques de la région (Amman, Bagdad, Erbil, Jérusalem, Le Caire, Téhéran et Tel Aviv).

L’actualité économique d’Egypte

A l’issue d’un comité de politique monétaire extraordinaire le 16 mars, la CBE a décidé d’abaisser ses taux directeurs de 300 pb. Le taux de rémunération des dépôts est désormais fixé à 9,25%, le taux de refinancement à 10,25 %, les taux principaux et d’escompte à 9,75%

 

Les recettes dégagées par l’exploitation du Canal de Suez sont passées de 903 M$ au cours des deux premiers mois de 2019 à 957 M$ au cours des deux premiers mois de 2020, soit une augmentation de 6%. Le nombre des navires en transit a augmenté de 10%, de 2869 à 3170.

 

Le bénéfice net de Télécon Egypt  (l’opérateur de téléphonie national) est passé de 3,3 Mds d’EGP soit 14,5% de son chiffre d’affaires en 2018 à 4,41 Mds d’EGP soit 17% de son chiffre d’affaires en 2019, soit une augmentation voisine de 34%.

 

D’après le Ministère des Finances, le déficit public est passé de 186,7 Mds d’EGP soit 3,6% du PIB au cours des 6 premiers mois de 2019/2020 à 236,7 Mds d’EGP soit 3,8% du PIB au cours des 6 premiers mois de 2020/2021. L’excédent primaire est passé de 0,4% à 0,5% du PIB.

 

L’actualité économique d’Israël

 

Le gouvernement a approuvé des ordonnances d’urgence destinées à réduire l’activité pour atténuer la propagation du Coronavirus. Ces ordonnances, effectives depuis le 25 mars pour 7 jours, comprennent une limitation supplémentaire des sorties dans la sphère publique.

 

La Banque Centrale a mis en place plusieurs mesures pour lutter contre le Covid19. Elle a annoncé un vaste programme d’achats d’actifs soit 12,5 Mds€ d’obligations d’Etat sur le marché secondaire destiné à réduire le coût du crédit, à soutenir l’économie israélienne.

 

Selon la Caisse d’Assurance Nationale d’Israël, le taux de chômage s’établissait à 20,4% le 26 mars contre 3,6% en janvier. L’organisme rapporte près de 850 000 inscriptions depuis le début mars. 90% des inscrits indiquent avoir été placés en congés sans solde.

 

L’indice TA-35 qui regroupe les 35 capitalisations les plus importantes de la Bourse de #TelAviv a perdu cette semaine 5,2% de sa valeur. Depuis le 1er janvier 2020, l’indice enregistre une contraction de 26,2%.

 

Calculé en données brutes, le montant des exportations de services a été ramené de 4 Mds$ au cours du mois de janvier 2019 à 3,97 Mds$ au cours du mois de janvier 2020, soit une baisse de 0,5%.

 

Dans le contexte de la crise sanitaire du COVID19, la compagnie israélienne ElAl a annoncé l’arrêt de tous ses vols à compter du 26 mars minuit jusqu’au 4 avril.

 

L’actualité économique de Jordanie

 

D’après la Loi de Défense mise en œuvre dans le pays pour faire face au Covid19, la Sécurité Sociale réduira le taux de souscription pour les institutions et les particuliers. Le taux de contribution des entreprises sera ramené de 14,25% à 4,5% par mois.

 

D’après la Loi de Défense, la Sécurité Sociale réduira le taux de souscription pour les institutions et particuliers. Le taux de contribution des entreprises sera ramené de 14,25% à 4,5% par mois et le taux de contribution des individus sera ramené de 7,5% à 1%

 

Les sociétés figurant sur la liste «The Golden and Silver Importers List of the Jordanian Customs’ Department» et qui n’ont pas commis auparavant d’infraction douanière seront autorisées à payer leurs droits de douane en plusieurs versements soit 30% du montant dû.

 

Le Ministère des Finances a décidé qu’à compter du 1er mars, le délai de paiement de la taxe de vente générale et spéciale a été modifié pour devenir exigible lorsque le paiement du bien ou du service est effectivement effectué et non plus sur la date de la facture.

 

L’actualité économique du Liban

 

Le Conseil des ministres a décidé de prolonger la période de mobilisation générale jusqu’au 12 avril et a pris des mesures supplémentaires pour contrôler les transports et déplacements. Elles instaurent une fermeture tous les jours, entre 19h et 5h, à exceptions près.

 

Le Gouvernement a lancé le 25 mars un plan « d’aide sociale durable » de 12 Mds de LBP soit 6 M$, au taux de 2.000 LL/dollar, pour venir en aide aux catégories sociales les plus impactées par les mesures de confinement pour enrayer la propagation du coronavirus.

 

Le plan d’urgence lancé comprend la distribution à 100 000 familles de deux lots de produits alimentaires et désinfectants d’une valeur de 90$. Son caractère durable signifie que la base de données en fonction de laquelle seront distribués ces lots servira à d’autres aides

 

La croissance en volume de l’indicateur synthétique de la Banque du Liban, qui est construit autour de 11 indicateurs, a été négative à hauteur de -12,5% entre le mois de janvier 2019 et le mois de janvier 2020.

 

La croissance de l’indicateur synthétique de la Banque du Liban a été négative à hauteur de -12,5% entre janvier 2019 et janvier 2020. Hors période de conflit, il s’agit de la 2ème baisse la plus importante depuis la création de cet indicateur en 1994.

 

D’après les derniers chiffres publiés par le Ministère des Finances, le montant de la dette publique est passé de 85,3 Mds$ à la fin du mois de janvier 2019 à 92 Mds$ à la fin du mois de janvier 2020, soit une augmentation du montant nominal de 7,8% sur un an.

 

La dette libellée en LBP a atteint 58 Mds$ à la fin du mois de janvier (+12,3% sur un an) dont 58,2% est détenue par la BDL contre 50,3% un an plus tôt alors que les banques commerciales en détenaient 28,8% contre 35% un an plus tôt.

 

D’après le Programme Alimentaire Mondial le prix du « panier d’aliments de survie minimum » (Price of minimum survival food basket) a augmenté de 28,4% entre le début du mois d’octobre à la veille du début du mouvement de contestation et la fin du mois de décembre 2019.

 

Les prix du sucre ont augmenté de 39%, l’huile de tournesol de 38%, le riz de 30%, le boulgour et les haricots de 25%, la viande de 19%, les pâtes de 17% et le sel de 14%.

 

La dévaluation de la livre libanaise qui s’échangeait à 1$ pour 2000 LBP contre 1$=1507 au taux officiel à la fin de décembre explique en grande partie la hausse des prix alimentaires. A titre comparatif, la livre libanaise s’échangeait à 1$ pour 2700 LBP le 25 mars.

 

L’actualité économique de la Palestine

 

L’Autorité palestinienne a reçu lundi 23 mars 120M de NIS (33 M$) de recettes fiscales qui étaient retenues jusqu’à ce jour par Israel.

 

D’après les chiffres publiés par le Palestinian Central Bureau of Statistics, le déficit de la balance commerciale a été ramenée de 418 M$ au mois de janvier 2019 à 389 M$ au mois de janvier 2020 , soit une baisse voisine de 7%.

 

D’après les chiffres publiés par le Palestinian Central Bureau of Statistics, les exportations ont augmenté de 3% pour s’établir à 85 M$ alors que les importations ont diminué de 6% sur la même période pour s’établir à 474 M$.

 

L’actualité économique d’Irak

 

Les Etats-Unis ont renouvelé, pour une période de 30 jours, le waiver permettant à l’Irak d’importer d’Iran une partie de l’électricité et de gaz qu’il consomme. Celui-ci devait initialement prendre fin le 27 mars. Il s’agit de la plus courte exemption octroyée à l’Irak.

 

L’actualité économique d’Iran

 

D’après le Centre National des Statistiques, calculée en glissement annuel, l’inflation s’est établie à 22% à la fin du mois de mars 2020. Calculée en moyenne, l’inflation pour l’année 2019/2020 s’est établie à 34,8%.

 

Signe des temps, le prix de la pièce d’or serait passé de 51,5 M d’IRR le 15 février à 62 M d’IRR le 15 mars, soit une hausse supérieure à 20% en un mois et son plus haut niveau jamais atteint. Le précédent maximum de 53,5 M d’IRR avait été atteint en septembre 2018.

 

L’indice de référence de la Bourse de Teheran (TEDPIX) serait passé de 178 659 points à la fin de 2018/2019 à 512 901 points à la fin de 2019/2020, soit une progression dans des proportions voisines de 187% en glissement annuel, atteignant ainsi un nouveau pic.

 

La valeur des échanges de biens avec la Chine a été ramenée de 3,06 Mds$ à la fin des 2 premiers mois de 2019 à 2,54 Mds$ à la fin des 2 premiers mois de 2020, soit une baisse dans des proportions voisines de 26,9%.

 

La valeur des échanges de biens avec la Chine a baissé dans des proportions voisines de 26,9% entre 2019 et 2020. Cette baisse s’explique par la chute des importations chinoises, qui diminuent de 50,6% en valeur, alors que les exportations chinoises progressent de 21,2%.

 

D’après l’Administration générale des Douanes chinoises, les importations de pétrole brut depuis l’Iran seraient passées de 95 700 b/j au mois de décembre 2019 à 85 600 b/j en janvier et février, soit une baisse de 10,6% en glissement mensuel.

 

L’OFAC du département du Trésor américain a inscrit 5 entités et 15 individus sur la liste des Specially-Designated Nationals and Blocked Persons pour leurs liens présumés avec la force al Qods du Corps des Gardiens de la Révolution islamique et la brigade Kata’ib Hezbollah

  

Source : Ambassade de France au Liban – Beyrouth, service Economique Régional de Beyrouth avec le concours des Services Economiques de la région (Amman, Bagdad, Erbil, Jérusalem, Le Caire, Téhéran et Tel Aviv).

 

 

 

 

 

Réagissez à cet article

Vos commentaires

Rejoignez la discussion

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *