Le Maroc doit assurer son approvisionnement rapidement en produits alimentaires afin d’éviter l’augmentation des prix 
#Actualite #BuzzNews #Decideurs #Economie #Institutions #Politique #MAROC
Denys Bédarride
jeudi 9 avril 2020 Dernière mise à jour le Jeudi 9 Avril 2020 à 07:28

Le gouvernement a adopté plusieurs dispositions afin d’assurer un approvisionnement continu du marché intérieur en produits alimentaires essentiels ainsi que la stabilité des prix.

Il s’agit notamment de la suspension des droits de douane sur le blé tendre importé pour 45 jours jusqu’au 15 juin prochain et de l’élimination des droits sur les importations de blé dur et de certaines légumineuses (lentilles, pois chiche, haricots communs secs et fèves).

Pour le Royaume chérifien, les mesures interviennent alors que la demande en produits céréaliers a bondi en raison des achats paniques liés au coronavirus et dans un contexte où l’offre devrait être réduite cette saison.  

En effet, la récolte de céréales devrait atteindre 4 millions de tonnes cette année contre 5,2 millions de tonnes un an plus tôt en raison de la faiblesse des précipitations (chute de 40 % par rapport à 2019).

D’après les données rapportées par Reuters, les stocks actuels de blé du Maroc devraient lui permettre de satisfaire la consommation intérieure pendant trois mois.   

Source Agence Ecofin mars 2020

 

 

Réagissez à cet article

Vos commentaires

Rejoignez la discussion

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *