Menace forte du covid-19 en Libye 
#Actualite #BuzzNews #Decideurs #Economie #Institutions #Politique
Denys Bédarride
jeudi 16 avril 2020 Dernière mise à jour le Jeudi 16 Avril 2020 à 06:39

Les conséquences du covid-19 risquent d’être aggravées par les attaques perpétrées contre les établissements de santé libyens et les gouvernements de l’Ouest et de l’Est ont annoncé de nouvelles mesures pour lutter contre la propagation du Covid-19 en Libye.

24 cas de contamination au Covid-19 (dont 4 cas à l’Est) et un décès ont été confirmés par le Centre national de lutte contre les maladies en Libye au 9 avril 2020

Ce bilan risque d’être aggravé par la situation sécuritaire du pays, en particulier les récentes attaques envers des établissements de santé. 

L’hôpital Al-Khadra à Tripoli a notamment été bombardé le 6 avril 2020 par des milices pro-Haftar selon le Ministre de la Santé du Gouvernement d’union nationale (GUN). L’attaque a obligé l’hôpital à évacuer tous ses patients, y compris des cas de Covid- 19. 

Le Secrétaire général des Nations Unies, António Guterres, a fermement condamné l’attaque et a rappelé que les attaques envers le personnel et les établissements médicaux peuvent constituer des crimes de guerre. 

Selon le coordinateur humanitaire de la Mission d’appui des Nations Unies en Libye (MANUL), Yacoub El Hillo, 27 établissements de santé au total en Libye ont été endommagés à des degrés divers en mars 2020 en raison de la proximité des affrontements. 14 d’entre eux ont été fermés. 

A l’Ouest, le Conseil présidentiel (CP) a prolongé l’interdiction des vols à partir du 14 avril 2020 pour 15 jours supplémentaires. Le ministre de la Santé a annoncé des récompenses de 6 000 à 10 000 LYD/mois pour le personnel médical travaillant dans les centres d’isolement et de détection. 

Par ailleurs, la Banque centrale de Libye (BCL) basée à Tripoli a annoncé la reprise de la vente de devise étrangère pour l’importation de produits alimentaires et médicaux à partir du 9 avril 2020

Lors d’une réunion avec le gouverneur de la BCL le 2 avril 2020, les maires ont convenu de fixer le taux de change actuel des devises relatif à l’importation de marchandises. Les maires de 29 communes ont appelé le CP à reconsidérer les sommes allouées aux communes le 31 mars 2020

A l’Est, le ministère de l’Intérieur a prolongé le couvre-feu (15h à 7h) jusqu’au 15 avril 2020, et le ministère de l’Education a annoncé la prolongation de la suspension des cours jusqu’au 30 mai 2020. 

Source : Service Économique Régional Tunisie-Libye // Economic Service Tunisia-Libya

Ambassade de France en Tunisie // French Embassy in Tunisia

Réagissez à cet article

Vos commentaires

Rejoignez la discussion

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *