Israël : Un patch autocollant pour masques chirurgicaux pouvant neutraliser le coronavirus 
#Actualite #BuzzNews #Entreprises #VieDesEntreprises #ISRAEL
Denys Bédarride
vendredi 17 avril 2020 Dernière mise à jour le Vendredi 17 Avril 2020 à 15:24

Afin de protéger le personnel médical dans le cadre de l’épidémie du coronavirus, le Western Galilee Medical Center teste un patch autocollant pour masques chirurgicaux qui pourrait neutraliser le coronavirus.

 

Le patch autocollant « Maya » imprimé en 3D a été développé au Technion par une équipe d’ingénieurs en mécanique, dirigée par le Professeur Eyal Zussman.

Il s’attache aux masques chirurgicaux, ajoutant une couche supplémentaire de protection. Le patch autocollant, qui contient des nano fibres, est composé de fibres nanométriques recouvertes de désinfectants et est destiné à améliorer le confinement des nanoparticules afin de neutraliser efficacement le virus lorsqu’il touche le masque.

L’équipe du Technion a travaillé en coordination avec le Professeur Samer Srouji, directeur du département de chirurgie buccale et maxillo-faciale de la Galilée occidentale et de l’Institut de médecine buccale et dentaire; et en collaboration avec la Direction de la recherche et du développement de la défense du ministère israélien de la Défense.

Le ministère israélien de la Santé a donné son approbation initiale à l’hôpital public de 732 lits afin de tester ce patch autocollant unique.

« Il s’agit d’une solution rapide et disponible, utilisant des technologies avancées. Nous sommes ravis de lancer un pilote au centre médical pour tester l’adaptation de l’autocollant par le personnel médical », a déclaré Srouji.

Le Dr Masad Barhoum, directeur général du Centre médical Galilee, a déclaré que si ” le patch autocollant Maya répond aux attentes en matière de protection des professionnels de santé contre les infections, le centre médical le recommandera à d’autres hôpitaux en Israël et à l’étranger “.

Le directeur général adjoint, le Dr Tsvi Sheleg, a expliqué que l’hôpital a ” également conçu une boîte spéciale en PVC transparent qui protège mieux les anesthésiologistes lorsqu’ils intubent des patients COVID-19 “.

« Nous avons un prototype et nous en construisons 100. Dans le cas d’un usage médical, nous le conseillerons à d’autres hôpitaux car nous pensons que c’est une application cruciale de faible technologie qui peut aider les médecins. »

Source : Israel 21C 

Réagissez à cet article

Vos commentaires

Rejoignez la discussion

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *